5 façons de faire le bien avec les deepfake (ou pas trop de mal)

Deepfakes Quai Alpha

Vladimir Poutine qui donne des conseils aux Français à propos du coronavirus, le visage de Jim Carrey utilisé à la place de celui de Jack Nicholson dans Shining ou encore Tom Cruise jouant au golf sur Tiktok : toutes ces images sont fausses et pourtant, elles paraissent plus vraies que nature. 

Bienvenue dans l’univers du Deepfake, un outil d’intelligence artificielle permettant d’agréger des milliers de vidéos et d’images de personnes pour reproduire leur voix et leur visage. L’idée est un peu angoissante, surtout quand on observe les dérives comme les fausses informations circulant par ce biais. 

Mais pour les amoureux du marketing et de la communication, cette évolution technologique est surtout une belle aubaine. Les publicitaires se sont déjà emparés du sujet, prouvant que les deepfake peuvent, aussi, être utilisés à bon escient.

Un seul tournage mais une traduction instantanée en 9 langues

Avec le Deepfake, les publicitaires se régalent. Ces derniers ont par exemple eu l’idée de mettre en scène David Beckham pour sensibiliser le grand public au paludisme… en 9 langues ! La star du football n’a évidemment tourné qu’en anglais, mais grâce au Deepfake la vidéo a été traduite facilement sans avoir besoin de doublage ni de tournage supplémentaire.  

La facilité de traduction a permis de réduire les coûts de production du spot publicitaire tout en pénétrant les marchés internationaux. Grâce à l’outil on s’adresse aux consommateurs dans leur langue maternelle, tout en bénéficiant de la ressemblance de l’influenceur ou de la célébrité. 

Ressusciter les morts sans les déranger

Salvador Dali aimait la dérision, le musée qui lui est consacré à Saint-Petersbourg, en Floride, lui a rendu hommage… en le ressuscitant ! Le peintre aux célèbres moustaches accueille désormais lui-même ses visiteurs. 

La vidéo de Dalí a été créée en utilisant plus de 6 000 images de séquences vidéo provenant d’interviews passées et 1 000 heures d’apprentissage automatique pour les superposer au visage d’un acteur. Ce qui rend le deepfake encore plus impressionnant, c’est que Dalí est interactif. La vidéo présente plus de 190 000 combinaisons possibles en fonction des réponses d’une personne. 

Contrairement à des concerts holographiques, qui existent déjà pour des chanteurs comme Michael Jackson, les Deepfakes offrent une expérience plus immersive et interactive. Les expositions d’art peuvent utiliser cette technologie pour présenter simultanément des œuvres d’art dans le monde entier. 

Des messages vidéos personnalisables à l’infini

L’un des exemples de deepfake les plus réussis utilisant la segmentation du marché est la campagne Zalando de 2018 avec Cara Delevingne. 

Imaginez vous, avec un seul tournage vidéo, créer 60 000 messages vidéo sur mesure pour chaque petite ville et village d’Europe en utilisant la technologie pour produire des prises de vue et des polices de voix alternatives. Puis, grâce au ciblage publicitaire de Facebook, vous pourrez montrer aux utilisateurs la vidéo spécifique qui mentionne leur ville natale. 

La campagne a reçu plus de 180 millions d’impressions, et les ventes ont augmenté de 54 %. Cela peut aider les spécialistes du marketing à éliminer la généralisation sur les clients ou les groupes d’affinité et à créer un contenu qui parle aux gens à un niveau plus individuel. 

Un outil pédagogique pour éduquer vos consommateurs

Vous pouvez utiliser la technologie deepfake pour apprendre à vos clients comment utiliser votre produit. Par exemple, si vous êtes une marque d’appareils photo comme Canon, vous pouvez utiliser un instructeur IA pour aider les photographes novices à apprendre plus rapidement. La technologie peut signaler les erreurs de composition, donner des conseils sur les réglages de l’appareil et les aider à maîtriser lentement leur appareil. 

Lors de salons professionnels, vous pourriez demander à des clients potentiels de s’entraîner à prendre des photos, d’apprendre de l’IA ou de tester leurs compétences contre le deepfake. Cela peut contribuer à créer une expérience interactive, à mettre le produit entre les mains de la personne et à commencer à renforcer la fidélité à la marque. 

Changer la perception d’un produit

Certaines des plus grandes marques du monde expérimentent déjà les deepfakes et les utilisent pour créer un contenu unique et attrayant. 

Si vous travaillez dans le secteur de la mode, vous pouvez facilement montrer des modèles de différentes couleurs de peau, tailles et poids. Alors que l’individu moyen voit des milliers de publicités par jour, l’utilisation de cette technologie pour créer un sentiment d’appartenance psychologique et voir le produit comme une extension de lui-même est essentielle pour se démarquer du bruit. Les avantages de la création d’une expérience d’achat adaptée à de multiples segments vous permettent de récolter les fruits du marketing personnalisé. 

Les utilisateurs peuvent même parcourir les options pour visualiser le vêtement en pointant le téléphone sur leurs pieds. Les plus avertis savent que la probabilité d’une vente augmente si les gens ont l’impression de posséder le produit. Cela renforce l’expérience sensorielle : plus une personne passe de temps à regarder et à tenir un produit, plus elle est susceptible de l’acheter. 

Contrairement à ce que laisse supposer son nom, le deepfake constitue donc bien une vraie opportunité pour le marketing du XXIe siècle.