Les 8 erreurs à ne (surtout) pas faire lors de la création de son site web

Erreur Site web Quai Alpha-min

La conception de sites web est un domaine fascinant mais complexe, et même si l’émergence d’outils no-code y facilitent l’accès (par exemple Airtable, Bubble, Webflow, …) des connaissances dans divers domaines restent nécessaires, comme la conception graphique, des bases de programmation informatique et dans certains cas une connaissance approfondie du marketing et surtout des connaissances techniques en référencement naturel.

Le web designer moyen ne prend toujours pas en considération (ou ne comprend pas) l’importance des éléments techniques qui affectent votre SEO. A la place, il se concentrera sur la partie du processus dans laquelle il est le plus souvent jugé, à savoir le design du site qu’il crée. Cependant, la plupart des sites web sont conçus pour vendre, et un SEO optimisé est l’une des méthodes les plus efficaces pour générer du trafic et, espérons-le, des ventes. Il est donc inconcevable de négliger cette partie du processus. D’autant plus que ces éléments doivent être mis en œuvre dès les premières étapes de la conception d’un site.

Nous avons répertorié quelques-unes des erreurs de base qu’il est possible de commettre en matière de référencement naturel : 

Erreur 1 : Des images pour remplacer les textes

Il arrive souvent que les concepteurs préfèrent les images contenant du texte par paresse ou par manque de connaissances. Ce qui n’est pas propice à un bon référencement. Lorsque Google analyse votre site web, il ne peut pas décrypter le texte présent sur une image. Alors que même si mettre du texte sur une image est plutôt esthétique, c’est à éviter. Le seul endroit où le texte doit être utilisé dans les images est dans les infographies où le texte joue un rôle majeur dans la compréhension du document.

Astuce : Si vous devez utiliser une image comme contenu textuel, pensez à utiliser des balises ALT et une description de ce qui se passe dans l’image.

Erreur 2 : Des pop-ups non pertinents

Une mauvaise expérience utilisateur impactera directement votre référencement. Lorsque les visiteurs de votre site ne sont pas satisfaits de leur expérience, Google le comprend et vous pénalise pour donner la priorité aux autres. Essayez de configurer vos pop-up pour qu’ils soient le moins intrusif possible.

Astuce : Essayez de configurer vos pop-up pour qu’ils apparaissent au bout d’un certain temps passé sur le site afin de ne pas agresser un visiteur dès son arrivée sur le site. Comme le fait Hubspot, vous pouvez activer le pop-up. 

Erreur 3 : Un temps de chargement trop long

La vitesse de chargement d’un site web est un sujet crucial, en effet comme nous en avons parlé dans l’un de nos précédents articles elle influe considérablement sur votre référencement dans les moteurs de recherche.  La mission d’un moteur de recherche est de fournir le meilleur résultat, le plus rapidement possible. C’est pourquoi une part importante de ce référencement dépend de la vitesse de chargement.  Bien souvent, un site web rapide est synonyme d’une expérience de navigation agréable. De nos jours, la plupart des sites web mettent au plus 3 à 4 secondes à se charger, sinon les internautes perdent patience et s’en vont.

Temps de chargement Quai Alpha-min

L’utilisation intensive ou excessive d’éléments dynamiques ou visuels alourdissent le poids d’un site, facteur qui a généralement un impact significatif sur la vitesse de chargement.

Astuce : Voici quelques outils en ligne qui peuvent vous aider à vérifier la vitesse du site web :

Erreur 4 : Une navigation désagréable

Une navigation désagréable est un symptôme majeur d’une mauvaise expérience utilisateur. Les visiteurs ont besoin de comprendre où ils se trouvent rapidement et comment se rendre là où ils veulent aller. Si vous souhaitez ajouter de l’intérêt à votre menu, tenez compte de votre public et déterminez si la technologie que vous utilisez est adaptée à ses besoins. Il faut bien comprendre qu’aucun visiteur ne prendra le temps de décrypter le fonctionnement de votre site internet. À la moindre déception, un visiteur quittera votre site et reviendra immédiatement aux résultats de la recherche et choisira un autre résultat sans hésitation.

Astuce : Essayez d’utiliser un menu hamburger pour comprimer les menus difficiles à manier, puis faites-le s’ouvrir sur le côté.

Erreur 5 : Des balises H incorrectes

Les balises H1-H6 font partie du code HTML de base, qui permet au contenu d’une page d’être catégorisé par ordre hiérarchique, généralement par niveau d’importance. Ces balises jouent un rôle dans le référencement d’un site et une utilisation incorrecte ou trop faible de ces balises va « embrouiller » Google et donc vous pénaliser.

Voici quelques règles de base pour bien utiliser les balises H :

  • Il est recommandé d’utiliser une balise H1 par page. Habituellement, le titre de la page est utilisé pour cette balise.
  • Les balises H2 sont le plus souvent utilisées pour indiquer les en-têtes entre les paragraphes.
  • La balise H3 peut être utilisée comme titre de sous-titres, ou comme titre d’autres éléments tels que des résumés.
  • Les balises H4-H6 sont moins utilisées et ont peu d’impact sur le référencement. Si vous pensez que c’est approprié, il n’y a aucun problème à les intégrer.

 

Astuce : H1 doit définir votre activité principale. Tout au plus, vous pouvez ajouter une intention de localisation à cette balise. Par exemple, au lieu de « Pizzeria chez Daniel » , vous pouvez dire « Pizzeria chez Daniel à Epinal »

Erreur 6 : Des images lourdes

Image Quai Alpha-min

Si l’on s’attarde un peu sur l’un des éléments qui entravent le plus la vitesse de chargement d’un site, les images lourdes constituent un problème qui mérite une section à part entière. Les images constituent une partie extrêmement importante d’un site et de son classement sur une recherche. Si nous prenons une boutique en ligne comme exemple, une mauvaise utilisation des images affectera sérieusement la vitesse de chargement du site internet, mais également l’expérience utilisateur et donc les ventes.

L’optimisation des images est un domaine à part entière,  il est donc nécessaire d’investir du temps pour comprendre le format correct à utiliser dans toutes les situations, le rapport d’aspect, le poids idéal et l’utilisation du cache …

Astuce : Voici quelques outils pour réduire les images sans perdre en qualité :

 

Cliquez-ici si vous souhaitez découvrir nos conseils pratiques pour mieux choisir vos images

Erreur 7 : Utiliser Flash

On peut dire que Adobe Flash Player est une technologie mourante, mais le fait est qu’elle n’a pas encore complètement disparu de ce monde. De nos jours, peu de navigateurs et de plates-formes prennent en charge Flash (Firefox 84 sortit le 15 décembre 2020 est la dernière version qui supporte encore Flash), ce qui affecte sérieusement l’expérience utilisateur et, par conséquent, l’utiliser affecte très négativement votre référencement.

Lorsqu’un site web est entièrement basé sur Flash, et il en reste encore quelques-uns, cet impact négatif est encore plus évident. Il n’est aujourd’hui plus lisible dans certains navigateurs, et il est difficile pour Google d’explorer et d’analyser le contenu basé sur Flash.

De nos jours, il existe de nombreux éléments à partir desquels créer des sites Internet de bonne qualité et optimisés pour les moteurs de recherche tels que HTML5, ainsi que l’utilisation de JavaScript, jQuery et autres. Tout le contenu ci-dessus peut être scanné par Google (tant que le visiteur ne dispose pas de logiciel qui l’empêche), et constitue la norme recommandée pour intégrer divers effets visuels.

Astuce : N’utilisez pas flash, en effet les moteurs de recherche ne peuvent pas le lire et nous ne sommes plus en 2012.

Erreur 8 : Ignorer le responsive design

Même si Google peut être indulgent envers un site avec un mauvais HTML, quelques images lourdes ou même des balises H en trop, Google est sans pitié avec les sites web dont la page ne s’adapte pas à l’appareil qui le lit.

Trois facteurs principaux entrent en jeu lorsqu’il s’agit de SEO et de responsive design :

  • Convivialité : Google souhaite attirer les visiteurs vers des sites web offrant une expérience de navigation agréable sur mobile. Lorsqu’un visiteur arrive sur votre site web et retourne immédiatement aux résultats de recherche, Google prend note et vous sanctionne. Assurez-vous que la conception est optimisée et que la page s’adapte aux différentes tailles d’écrans.

 

  • Temps de chargement : la conception réactive ne nécessite pas de redirection pour atteindre l’URL souhaitée, ce qui signifie que la vitesse de chargement d’une page mobile donnée sera considérablement réduite. Comme énoncé précédemment, le temps de chargement est crucial pour votre référencement.

 

  • Classement dans les recherches mobiles : Google a répété à plusieurs reprises qu’il classe les sites optimisés pour les mobiles plus haut dans les recherches et rétrograde les sites qui ne sont pas adaptés aux smartphones et tablettes et tout autre appareil mobile.

 

Astuce : Veillez à produire et diffuser du contenu qui fasse sens pour les visiteurs sur mobile . Rendez votre site simple et intuitif, vous pouvez par exemple mettre en évidence le bouton du panier et espacer méthodiquement le contenu sur votre page.

Conclusion

Les critères de référencement, bien qu’ils n’en aient pas toujours l’air, constituent une suite plutôt simple d’actions visant à proposer la meilleure expérience utilisateur possible à tous ses visiteurs, et ça quel que soit leur appareil.

Google ne classera jamais les sites web par beauté. Bien que l’esthétique soit un point important de l’expérience utilisateur, cela n’aura absolument aucun impact si vous ne générez pas de trafic sur votre site.

Bien évidemment, l’équipe de Quai Alpha est à votre entière disposition si vous souhaitez plus de renseignements. Cliquez-ici pour nous contacter.