RGPD : Voilà 1 an que le règlement sur la protection des données est en action sur le territoire européen. L’Union Européenne souhaite maintenant allez plus loin et élargir son champ d’action pour une harmonisation mondiale du RGPD.

Le bouleversement subit par les entreprises depuis mai 2018 sur le RGPD leur impose de gérer drastiquement les données personnelles qu’elles collectent et traitent. Ce texte créa la surprise même si sa philosophie n’était pas nouvelle. En effet, les textes réglementaires sur la protection des données existent depuis 1978. Pour aller plus loin, il est temps pour l’UE de promouvoir une harmonisation mondiale du RGPD.

 

Et maintenant ? .

Un an plus tard, l’Europe remet le couvert avec la volonté d’une harmonisation mondiale RGPD. C’est pourquoi un texte est proposé et discuté en ce mois de mai 2019 à L’OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

41 ans ! A dépoussiérer, les textes réglementaires valides depuis 1978 qui représentent un socle solide dans la protection des données. Plus précisément au travers de la loi informatiques et libertés. Loi pionnières dans le monde sur ce sujet. France 1 : 0 Reste du monde

Les années s’écoulent comme un flot de datas bien traitées, avec leurs lots d’évolutions. C’est ainsi qu’entre 1995 et 2012 une prise de conscience va être opérée. Dans un premier temps, l’adoption d’une directive élargie en complément de la loi de 1978. Dans un second temps, l’année 2012 sera l’année de la pleine conscience  »informatique ». L’informatique étant partout et dans tous les foyers, la  »data » est devenue l’or noir dans notre système économique.

 

Les données : la base du tout…

Revenons un peu en arrière… Dans les années 90 à 2000, les data ne représentaient pas le même volume qu’aujourd’hui. Mais,  la bulle internet nous a offert monts et merveilles en terme de culture et d’accès à l’information. Aujourd’hui, que se passe t-il sur internet en 1 minute ? C’est presque 4 million de recherches sur Google, 750 000 chansons streamées sur Spotify, 50 000 posts sur Instagram, (sources Data Never Slepp)…. Avec autant d’informations sur vous, votre famille, votre âge, vos goûts et préférences … Pour Facebook (GAFA) c’est 2,5 milliards d’utilisateurs actifs début 2019 et le milliard de $ de revenus publicitaires dépassé en 2012. Autant dire que Facebook sait parfaitement quel message vous faire passer, à quel moment et par quel canal … Oui, votre ordinateur et votre smartphone vous observent …

 

Une réponse juridique.

Il faudra donc attendre 2013 pour qu’une première version du RGPD soit proposées. Nous sommes encore loin d’une harmonisation mondiale… 3 années de latence dues à un lobbying intensif des bénéficiaires des données collectables. Au final, ce ne sera qu’en 2016 que le texte sera validé définitivement pas l’UE. A ce jour, plus de 100 pays ont mis en place une politique de protection des données personnelles fortement basée sur le RGPD. Chiffres très intéressants puisqu’il reflète la capacité des états à coordonnées leurs façons de gérer les données malgré les disparités culturelles et les régimes politiques entre ces pays.

 

Et la suite ?

Les discussions sont en cours, nous sommes tous quoi qu’il en soit,  »pro » ou  »anti », en attente d’un rayonnement, ou non, plus large de ce règlement. Ce sera sans aucun doute une belle réussite Européenne que  de faire adopter au reste du monde un mode de régulation économique et juridique des données personnelles. Bien que la France aie été pionnière dans le domaine, elle conforterait sa position de leader, même 40 ans après, dans ce domaine.

Affaire à suivre…

 

A lire également : https://www.quai-alpha.com/nudge-psychologique-economique/

Pour aller plus loin… https://www.inkivari.com/a-propos-rgpd/principes

 

Article rédigé par Marc CORNET