2020 aura été l’année du renouveau pour Apple

apple-annee-renouveau-quai-alpha-lucas-durand

Une année réussie sur le plan commercial

Les géants de la tech sont assurément les « grands gagnants » de la crise du COVID-19. Ce sont ces entreprises comme Amazon, Zoom et Apple qui auront su tirer leur épingle du jeu. Ce bouleversement majeur dans l’approche et l’organisation du travail en entreprise aura été une occasion en or, puisque le marché des ventes de notebook progresse de 27% et celui des iPad de 26% sur un an. Tous les indicateurs sont au vert et Apple annonce « des nouveaux records historiques en matière de chiffre d’affaires, de performance sur ses actions et de flux de trésorerie »  se payant même le luxe de franchir la barre symbolique des 2 000 milliards de dollars de valorisation en bourse. Pour rappel le PIB de la France, c’est à dire notre richesse et notre production sur an a été de 2 778 milliards de dollars en 2018.

Processeur M1 : Là où Apple n'était pas attendu

Coup de tonnerre dans l’univers du hardware, puisque Apple qui travaille depuis 2006 avec le fabricant de puces Intel a décidé d’introduire ses propres composants pour améliorer la performance et l’autonomie de ses machines. Même si certains logiciels risquent d’en souffrir, cette évolution qui aura lieu progressivement jusqu’en 2022 rebat les cartes. Ne serait-ce pas là une réponse à l’offensive lancée en 2012 par Microsoft, qui tente depuis et sans succès, de créer une deuxième famille d’ordinateurs Windows, non plus équipée de processeurs Intel, mais de puces destinées aux smartphones, donc la conception n’est pas si éloignée des puces d’Apple ? Ce n’est pas une première… puisque en 2006 Apple avait abandonné les processeurs d’IBM pour adopter ceux d’Intel.

Ce changement de stratégie est très intéressant d’un point de vue marketing, car il n’est pas exclu que Apple réussisse dans un secteur où Microsoft est à la peine. En optant pour une rupture avec Intel, Apple n’a pas d’autre choix :  la transition doit être un succès. Pour mettre toutes les chances de son côté, Tim Cook a engagé un plan de bataille assez similaire à celui de 2006 en ressortant des placards une sorte de traducteur automatique baptisé « Rosetta » dont la fonction est de faire parler les logiciels conçus pour processeurs Intel aux puces d’Apple. Selon le fabricant, Rosetta parviendrait déjà à faire tourner la majorité des logiciels.

apple lucas durand

L'iPhone toujours plus fort

Apple a consolidé sa position de leader en 2020 avec 19,5 millions exemplaires de l’Iphone 11 écoulées, contre 6.8 millions pour le concurrent direct Samsung et son Galaxy A51. La sortie de l’Iphone 12 apporte deux principales nouveautés : le MagSafe, plus d’informations ici en vidéo . Cet aimant permet de simplifier la charge sans fil et ouvre la voie de nouveaux accessoires comme un porte carte ou un support nouvelle génération et il permet enfin la suppression de l’adaptateur secteur.

Ce dernier point est tout sauf anecdotique, car il permet une économie sur le transport avec des boîtes plus petites. Avec moins de déchets électroniques, mais aussi la rétrocompatibilité des adaptateurs acquis avec les précédentes générations de la marque, Apple fait un geste pour la planète. D’abord décriée, cette innovation a fait des émules puisque Samsung a choisi d’emboîter le pas à son concurrent américain en supprimant l’adaptateur secteur pour son Galaxy S21 Ultra.

2020 est sans doute la fin d’une ère pour la marque à la pomme. Mais c’est surtout l’ouverture d’une autre notamment avec la puce M1, les AirPod max présentés comme une exception grâce à son positionnement luxe ou le HomePod Mini. Les rumeurs concernant 2021 sont riches, notamment pour l’iMac avec l’écran pro XDR (l’écran officiel d’Apple), les puces M1X, et les nombreux projets dans les tuyaux comme l’Apple car, Apple TV ou la carte de crédit, l’avenir semble radieux.

Lucas DURAND