Madbox lève 15 millions d’euros pour accélérer son développement

Madbox lève 15 millions d’euros pour accélérer son développement

Madbox, le studio de jeux derrière StickMan Hook, Dash Valley, Sausage Flip et Golf Race vient de boucler un tour de table à 15 millions d’euros en série A auprès du fonds d’investissement Alven. Ce dernier est connu pour ses nombreuses prises de positions fructueuses : Se loger (introduit en bourse), Stripe ou encore Wit.ai (revendu à Facebook) et Bime (revendu à Zendesk)

Né de la fusion de deux studios de jeux parisiens à l’été 2018, Madbox a connu un succès incroyable en quelques mois seulement, avec deux entrées remarquées dans l’AppStore et Google Play pour StickMan Hook et Sausage Flip (100 millions de téléchargements en un an)

La douce montée en puissance de la start-up française

Tous les jeux Madbox sont produits en interne. Créée par une équipe de vétérans passionnés par le jeu vidéo, la singularité de Madbox réside dans sa capacité à développer une méthodologie créative interne unique, accélérée par une forte concentration sur la production, le marketing et l’automatisation des prévisions financières.

Grace à ces 15 millions d’euros, Madbox pourra diversifier son offre vers de nouveaux types de jeux mobiles, tout en conversant sa formule à succès basée sur l’automatisation et les techniques créatives internes. Les prochains trimestres seront axés sur l’acquisition de talents de classe mondiale afin de renforcer l’équipe actuelle de 40 personnes et ouvrir un second bureau à Barcelone.

Article rédigé par Sarah Soehnlen

Réunion d’information AMI Economie Numérique 2019 à Epinal

Réunion d’information AMI Economie Numérique 2019 à Epinal

La Région Grand Est lance un nouvel Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) “Économie Numérique” pour soutenir l’émergence de nouvelles collaborations innovantes en Région. Cet AMI est mis en œuvre par Cinestic. Le Cluster est également le point d’entrée pour les porteurs de projets et le contact privilégié tout au long du processus.

C’est dans ce cadre que Cinestic organise une réunion d’information afin de présenter les modalités de l’AMI Economie Numérique et répondre aux questions des porteurs de projets.

En partenariat avec la Région Grand Est, le Quai Alpha et Lorntech, cette réunion aura lieu mercredi 24 juillet de 17h à 18h au Quai Alpha (1 place du Général de Gaulle 88000 Epinal).

Inscription obligatoire : Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire au plus vite.

Pour plus d’informations sur l’AMI : https://www.innovationgrandest.fr/

Autres dates :

  • 8 juillet : Strasbourg (Campus CCI – offreurs de solutions)
  • 9 juillet : Strasbourg (Maison de la Région – Journée développeurs BE Est)
  • 10 juillet : Nancy (INRIA Nancy-Grand Est)
  • 19 juillet : Troyes (Technopole de l’Aube en Champagne – 11h-12h)
  • 18 juillet : Nancy (Maison de la Région – 17h-18h)
  • 23 juillet : Reims (Quartier Libre – 11h-12h)
  • 24 juillet : Metz (Bliiida – 10h-11h)
  • 24 juillet : Epinal (Quai Alpha – 17h-18h)
  • 25 juillet : Mulhouse (Technopole de Mulhouse – Rhenatic 8h30 à 9h30).
Cinq bonnes raisons de venir s’installer au Quai Alpha

Cinq bonnes raisons de venir s’installer au Quai Alpha

Incubateur de startup, ou autrement dit structure d’accompagnement de projet de création d’entreprise, le Quai Alpha est avant tout un appui et un soutien aux porteurs de projets innovants. Voici cinq bonnes raisons de venir y développer votre concept innovant.

 

1 – Un pied à l’étrier

Par un réseau, des ressources ciblées en fonction de votre projet, un accompagnement personnalisé qu’il réalise déjà auprès de 9 start-up et un éventail de services réservés, le Quai Alpha entend vous apporter un gain de temps mesurable, quelle que soit votre ambition.

2 – Bénéficier d’un suivi

Venez trouver une expertise et des conseils avisés. À chaque étape de progression, vous serez accompagné et dirigé vers les bons interlocuteurs. Pour cela, le Quai Alpha organise nombre de conférences et ateliers, mêlant l’aspect concret de l’entrepreneuriat, le domaine technique en passant par le développement personnel, proposant ainsi un éventail complet de formation.

3 – Trouver des partenaires, une communauté

Par les événements qu’il organise, les ressources dont il dispose et les entreprises déjà implantées, le Quai Alpha est le lieu incontournable à l’élargissement de vos contacts. S’inscrire dans une communauté, être identifiable, mais aussi se fédérer pour avancer sont autant de points essentiels pour mener à bien votre projet. Le Quai Alpha présente nombre d’opportunités pour celles et ceux désireux de les saisir.

4 – Éviter la solitude entrepreneuriale

Si l’entrepreneuriat est souvent idéalisé comme la voie de la liberté et de l’audace, elle n’en est pas moins semée de difficultés à surmonter pour avancer. Dans ce contexte, le Quai Alpha est plus que jamais présent pour répondre à ce besoin d’encadrement et d’écoute. Il apporte un soutien indéniable aux startuppers et porteurs de projets, partageant les difficultés, les questionnements mais aussi et heureusement, les réussites.

5 – Trouver des moyens matériels

Dans sa volonté de proposer aux entreprises de l’écosystème un contexte favorable à leur développement, le Quai Alpha propose un espace coworking avec Internet haut-débit et salle de détente. Des bureaux simples et doubles à louer mensuellement sont également à disposition, ou ponctuellement pour un rendez-vous par exemple. Salles de réunion, conférences et réceptions, mais aussi location d’équipements numériques, venez bénéficier de moyens de haut niveau dans un cadre unique et stimulant.

Article rédigé par Céline Taleb

Stéphanie Marotel, la mère des louveteaux

Stéphanie Marotel, la mère des louveteaux

En entrant au Quai Alpha, il est fort probable qu’elle soit la première personne que vous voyez.

Depuis un peu plus d’un an, Stéphanie Marotel travaille à l’accueil du Quai Alpha et si j’ai été étonnée de l’apprendre, c’est qu’on a ce sentiment qu’elle à toujours été là. Lorsqu’on arrive, c’est un peu chez elle. Quand je le lui dit, elle me répond : « J’ai l’impression de m’être un peu révélée en arrivant ici ».

Après neufs années passées au service de la CCI sur une plate-forme de centralisation des appels des différentes chambres de commerce de la région, les restrictions budgétaires ont été les plus fortes, avec pour conséquences licenciement et reclassement.

« Lorsqu’on m’a demandé : tu connais le Centre des Affaires, près de la gare, on pourrait aller le visiter ? j’ai compris ». Passé le choc, pas le temps de ressasser. « J’ai été formidablement formée par une personne qui perdait son poste, mais qui a complètement joué le jeu… » permettant ainsi à Stéphanie d’élargir en très peu de temps ses compétences, et notamment en termes de réglementation douanière, domaine qu’elle gère seule depuis sa prise de poste.

Si elle nous accueille chaque jour avec le sourire, ses missions vont bien au-delà : Stéphanie s’occupe de la gestion locative des hébergés : contrat de location, mise en place des salles, mais aussi suivi et facturation.

L’aménagement d’un coin café – gâteaux, profitable à tous et contribuant à la bonne ambiance quotidienne : c’est elle ! Et les cloches de pâques, qui ont déposé des petits œufs un peu partout récemment, il faut l’avouer, c’est encore elle.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps passé au Quai Alpha pour me rendre compte à quel point Stéphanie est appréciée de tous. Elle est la personne centrale, celle qui renseigne, réunit, écoute et accompagne. Lorsque je lui demande si elle ne jouerait pas le rôle de la nounou, elle me dit « Oui, et aussi un peu la dame pipi ! ».

Enfin, on aborde le cœur de l’univers dans lequel elle évolue, le numérique et les start-up présentes au Quai Alpha, milieu encore inconnu il y a peu : « C’est la qu’on se prend un coup de vieux ! »

Mais bien au-delà de l’aspect technique, Stéphanie me dit avoir découvert des personnes, un état d’esprit de partage et d’entraide, une super mentalité. J’ai bien envie de dire que cela est tout à fait réciproque. Une raison de plus de vous rendre au Quai Alpha.

Article rédigé par Céline Taleb

Jebookunsportif.com, ou rendez-vous chaque mois avec un champion

Jebookunsportif.com, ou rendez-vous chaque mois avec un champion

Après avoir fêté les 1 an de l’entreprise Inkivari en avril, rencontre aujourd’hui avec une autre start-up locale hebergée au Quai Alpha.

Louis Le Nevé et Timothé Odin les deux fondateurs, nous parlent de jebookunsportif.com.

 

Il était une fois deux jeunes Spinaliens

C’est durant ses études, en même temps qu’il exerce le métier d’agent sportif dans le milieu du football que Louis décide de se lancer dans le marketing sportif, fort des nombreux contacts accumulés au cours de son expérience. Accompagné de son ami d’enfance Timoté Odin, jebookunsportif.com voit le jour en 2018.

Rencontrer un champion. Échanger. S’imprégner de son expérience.

Les sportifs professionnels, par leur carrière, mais aussi leur reconversion dans les sphères annexes du sport (encadrement, management) sont des interlocuteurs privilégiés dans leur domaine. Dotés de qualités appréciées dans le milieu professionnel que sont l’esprit d’équipe, l’adaptabilité, la persévérance mais aussi la capacité à encaisser les critiques et les coups durs, ils sont particulièrement appréciés des chefs d’entreprise.

 

Des intervenants qualifiés

L’ancien footballeur international brésilien Sonny Anderson, passé par l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco, le FC Barcelone ou encore l’Olympique Lyonnais, en est un exemple. Consultant pour la chaine Bein Sport depuis plus de sept, Sonny comme plus de 500 grands noms, fait partie des sportifs que sont en capacités de mobiliser Louis et Timoté.

Retrouvez le à Epinal le 14 mai prochain. Au programme de cette soirée exceptionnelle : une conférence où Sonny Anderson abordera les différentes formes de management au cours d’une carrière sportive. Il se confiera également sur son parcours et métier de consultant sportif autour d’un bon repas.

Qui peut y assister ? les entreprises sous un format incentive/team building, les entités diverses pour célébrer un événement ou marquer le coup. Mais plus globalement, tous fan de sport intéressé par rencontrer un grand sportif, mais aussi et surtout un intervenant qualifié.

 

Le sportif, un levier marketing pertinent

Le sport, dans son esprit fédérateur continue de rassembler et de brasser foules de personnes. Pour preuve, le nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux : le footballeur Cristiano Ronaldo en compte 135 millions, en France. Laure Boulleau, ancienne joueuse du Paris Saint-Germain, s’impose dans le haut du classement des sportives les plus suivies, avec plus de 730 000 fans sur les réseaux. Ces audiences potentielles sont d’une grande valeur pour les marques.

C’est dans cette dynamique que jebookunsportif.com se développe et entend proposer ce type de rencontre chaque mois, dans plusieurs villes de France, mais aussi en Belgique, en Suisse et au Luxembourg.

Pour connaître les prochaines dates, n’attendez plus. Rendez-vous sur www.jebookunsportif.com

Article rédigé par Celine Taleb.