Pierre de Rosette pour tenter de mieux comprendre l’impact des emojis dans votre stratégie de contenu

emojis

Un peu d'histoire sur les emojis

Le smiley a été inventé en 1963 par Harvey Ball (graphiste et militaire américain), les émoticônes ont été popularisées dans les cercles d’informaticiens dans les années 1980. De mémoire, les premiers emojis ont été créés en 1997 pour SoftBank. En 2003, MSN Messenger a introduit 30 émoticônes, parmi lesquelles figuraient les fameux émoticônes animés (toute ma jeunesse). Les emojis « visages » ont fait leur apparition dans les services de messagerie comme Gmail et Microsoft Outlook à partir de 2009. 

Souvent confondus avec des émoticônes, les emojis ont largement été démocratisés par les SMS et, après être tombés en désuétude, sont revenus par la grande porte grâce à des applications de médias sociaux type Facebook, Instagram et WhatsApp. Le mot emoji signifie littéralement en japonais « image » (e) + « lettre » (moji) : la ressemblance avec « emotion » est un jeu de mot interculturel.

Pourquoi utilisons-nous de plus en plus ces petits pictogrammes ?

C’est avant tout un moyen simple et universel de transmettre une émotion :

– Les scientifiques du MIT ont découvert que les gens peuvent traiter les images en seulement 13 millisecondes, ce qui fait des emojis un outil utile pour communiquer des informations émotionnelles d’un simple coup d’œil (source).

– 70 % des personnes pensent que les images expriment mieux leurs sentiments que les mots (source).

– Une étude a révélé que l’utilisation d’un emoji lors d’une conversation informelle suscite des sentiments de plaisir et de bonheur et renforce l’impression générale positive de l’interaction (source).

C’est un langage de communication compréhensible par tous, qui fait tomber les barrières.

– 78 % des gens disent que l’utilisation d’emojis rend un contenu plus sympathique (source).

– C’est une aide visuelle pour dire quelque chose très rapidement, sans fioritures.

– Les emojis ont intégré les couleurs de peau depuis 2014.

– 92 % de la population en ligne utilise des emojis (source).

– 78 % des utilisateurs d’emojis sont d’accord pour dire que les emojis doivent continuer à s’efforcer d’être inclusifs (source).

Définir une ligne directrice pour l'utilisation des emojis en général

  • Définissez si l’emoji doit être seul, accompagné, au début ou à la fin d’une phrase.
  • Définissez si l’emoji de votre produit représente une personne, une idée ou raconte une histoire.
  • Trop d’emojis tuent l’emoji ? Définissez combien d’emojis vous allez utiliser au maximum dans votre contenu. Sur un écran mobile, par exemple, combien d’emojis doivent être présents sans que ce soit trop ?
 

Utilisation des emojis

Pourquoi est-ce si important de penser en amont l’intégration des emojis dans votre stratégie ?

Si vous n’avez pas fixé une ligne de conduite claire en la matière, vous ne ferez pas illusion très longtemps. Même s’il n’y a pas qu’une façon d’envisager la chose et que chaque entrepreneur dispose de sa propre sensibilité influencée par son vécu, sa culture… faites attention. Il en va de la cohérence de l’identité de votre marque et de votre façon de communiquer. Mal amené cela peut brouiller le message initial, voir créer de la friction en gênant certains de vos utilisateurs, notamment sur les sujets du moment tels que la diversité, l’inclusion et l’équité. « Mais on en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd. »

Où utilisez les émojis ?

– Dans l’intégralité d’un produit. Il peut faire partie de l’identité de votre marque comme Swile (anciennement Lunchr), Alan ou Zenly.

– Dans les campagnes de communication, pour installer un ton différent de votre produit, plus convivial et décalé.

– Dans les discussions avec les membres, lors d’un chat pour le support, par exemple.

Où utilisez les émojis ?

Même avec une intention louable au départ, Il est parfois difficile savoir quel emoji choisir pour transmettre un sentiment ou une émotion, sans tomber dans un piège ou que cela ne devienne ambigu.

  • Emoji sexuel

Il n’existe pas d’emojis pour parler de sexe mais depuis leur existence, les utilisateurs ont détourné certains emojis pour évoquer des parties du corps ou des situations liées au sexe.

❌ Évitez donc de les utiliser dans votre produit si le contexte ne s’y prête pas. Par exemple : 🍆😏👅🧎🏻👄💦 . (on a tous compris, que vous avez compris)

  • Visage ou personnes ?

Si vous ne voulez pas vous compliquer la vie avec les différentes nuances de couleurs de peau, vous pouvez opter pour des emojis « neutres » et jaunes.

✅ Utilisez « 😌 » au lieu de « 👩🏻 ».

  • Signification

Pensez toujours à regarder la signification de l’emoji telle que pensée au départ. Sur Emojipedia, vous pourrez avoir le nom original de l’emoji et comprendre sa signification première. Souvenez-vous du débat sur la prière ou le High Five, par exemple.

Vous devez également faire attention à la signification des emojis dans un autre pays si vous avez un produit international. Par exemple, en Chine, l’emoji légèrement souriant n’est pas du tout utilisé comme un signe de bonheur. Plus d’informations ici. Attention donc aux particularismes culturels.

  • Combien d’emojis puis-je utiliser ?

Y a-t-il un nombre d’emojis à utiliser sans en faire trop ?

❌ N’utilisez pas un emoji pour chaque phrase ou titre. C’est trop !

✅ Utilisez plutôt un emoji par paragraphe, à moins que vous n’ayez envie de répéter le même plusieurs fois à la fin d’un message pour plus d’emphase.

  • Quand puis-je utiliser des emojis dans mon texte ?

❌ N’utilisez pas d’emojis mélangés à des mots. Nous ne sommes pas en train de résoudre un puzzle ou une énigme ! (c’est pourtant un phénomène de plus en plus fréquent qui se cantonne à une bête simplification de la langue)

✅ Utilisez-les plutôt au début ou à la fin d’une phrase.

  • Mon emoji est-il une illustration ou un complément à un propos ?

Un emoji peut appuyer un message et devenir une illustration. Dans ce cas, il est utilisé comme une image et non comme un élément du texte.

❌ N’utilisez pas d’emojis en plus de votre emoji d’illustration.

✅ Agrandissez votre emoji à la taille d’une image.

  • Vos emojis peuvent être utilisés en début ou en fin de phrases, de titres. Vous devez définir une manière récurrente de les utiliser pour rester cohérent.

❌ N’utilisez pas les emojis dans les titres à la fin, ni dans le corps du texte au début.

✅ Établir une cohérence

Définir une ligne directrice pour l’utilisation des emojis en général.

  • Définissez si l’emoji doit être seul, accompagné, au début ou à la fin d’une phrase.
  • Définissez si l’emoji de votre produit représente une personne, une idée ou raconte une histoire.
  • Trop d’emojis tuent l’emoji ? Définissez combien d’emojis vous allez utiliser au maximum dans votre contenu. Sur un écran mobile, par exemple, combien d’emojis doivent être présents sans que ce soit trop ?
emojis

Emojis et couleurs

Les emojis sont à l’origine jaunes. La couleur de la peau est jaune. C’est simplement la couleur par défaut de tous les visages d’emoji. Le HuffPo suggère, et je crois que c’est une bonne idée, de les imaginer de la même manière que des LEGO ou les personnages Simpson

le Consortium Unicode a opté pour une couleur de peau standard des emojis en jaune « type Simpson » . Ce qui a permis aux utilisateurs d’inventer toutes les déclinaisons en teintant certains emojis avec l’une des cinq couleurs de peau, allant du « blanc pâle » au « brun le plus foncé ». Les gens ont immédiatement adopté les nouvelles teintes, se délectant de la liberté de les publier et d’incarner les nuances qui les représentaient.

Comment définir des règles pour vos contenus

Soyez aussi neutre que possible.

Lorsque vous ne disposez pas de beaucoup d’informations sur vos utilisateurs, restez aussi neutre que possible. Ne présumez pas de l’identité sexuelle ou des origines raciales des utilisateurs.

❌ « Neutre » ne signifie pas un emojis blanc ou masculin.

✅ Choisissez des emojis sans caractéristiques explicites de race, d’ethnie et de sexe. Par exemple : « 😸 »

Utilisez des flèches ou d’autres icônes pour pointer à la place d’une main blanche.

Des éléments de « suprématie blanche » peuvent parfois se glisser dans notre utilisation des emojis. Beaucoup d’entre nous peuvent implicitement utiliser la couleur de peau blanche pour signaler un emoji « par défaut », mais il est préférable d’utiliser d’autres symboles disponibles qui peuvent communiquer le même message.

❌ Utilisez l’emoji « 👉🏻 » devant une phrase de phrase.

✅ Préférez plutôt cet emoji « ➡️ », plus neutre.

Définir quand et comment nous utilisons les emojis de diversité dans notre produit.

  • Proposition 1 : demander à l’utilisateur de choisir le type de teinte qu’il souhaite. Cela pourrait faire partie de l’onboarding utilisé lorsque vous demandez le genre, de manière amusante et simple. Et montrer dès le départ quelle genre d’entreprise vous êtes, sensibilisée à l’importance de ce genre de « détail ». Mon hypothèse est la suivante : si la personne s’en préoccupe, elle ira la modifier, sinon, elle passera inaperçue.
  • Proposition 2 : Utilisez plusieurs couleurs d’emojis. Construisez votre produit en incluant aléatoirement des emojis de différentes couleurs de peau. Cela pourrait être une bonne solution sauf que vous devrez mettre en place une règle qui implique que, si vous utilisez un emoji 👋🏻 ou 👋🏽, vous devrez conserver la même teinte pendant toute la durée de l’onboarding. Cela pourrait paraitre curieux, voir même déstabilisant pour un utilisateur de passer d’une couleur à l’autre au fur et à mesure des étapes et des écrans.

 

  • Proposition 3 : Créer vos propres emojis, sans teinte par défaut. Vous pouvez vous débarrasser des emojis natifs et créer vos propres jeux d’emojis. C’est ce que Linkedin et Facebook ont choisi comme solution, en créant des emojis sans couleur de peau.

Les emojis doivent aujourd’hui être considérées au même titre que les autres caractéristiques (texte en gras , choix de la police d’écriture, image…) faisant partie des règles établies pour qu’un contenu de marketing ou de communication puisse rencontrer le succès. Offrant bien des avantages, ils finiront par faire partie intégrante de l’identité de votre marque.

Remplacer progressivement les mots par des petits pictogrammes, un constat qui fait écho à la récente décision prise par plusieurs musées français, comme celui du Louvre et le Carnavalet, qui ont renoncé aux chiffres romains considérant que « de moins en moins de personnes en maîtrisent la lecture » .

Peut on encore être subversifs en 2021 et ne pas utiliser les emojis dans notre stratégie produit & marketing ? Les emojis traduisent-ils vraiment mieux les émotions que les mots ? Ou est-ce le syndrome d’autre chose ? Chacun se fera son avis sur la question.