En entrant au Quai Alpha, il est fort probable qu’elle soit la première personne que vous voyez.

Depuis un peu plus d’un an, Stéphanie Marotel travaille à l’accueil du Quai Alpha et si j’ai été étonnée de l’apprendre, c’est qu’on a ce sentiment qu’elle à toujours été là. Lorsqu’on arrive, c’est un peu chez elle. Quand je le lui dit, elle me répond : « J’ai l’impression de m’être un peu révélée en arrivant ici ».

Après neufs années passées au service de la CCI sur une plate-forme de centralisation des appels des différentes chambres de commerce de la région, les restrictions budgétaires ont été les plus fortes, avec pour conséquences licenciement et reclassement.

« Lorsqu’on m’a demandé : tu connais le Centre des Affaires, près de la gare, on pourrait aller le visiter ? j’ai compris ». Passé le choc, pas le temps de ressasser. « J’ai été formidablement formée par une personne qui perdait son poste, mais qui a complètement joué le jeu… » permettant ainsi à Stéphanie d’élargir en très peu de temps ses compétences, et notamment en termes de réglementation douanière, domaine qu’elle gère seule depuis sa prise de poste.

Si elle nous accueille chaque jour avec le sourire, ses missions vont bien au-delà : Stéphanie s’occupe de la gestion locative des hébergés : contrat de location, mise en place des salles, mais aussi suivi et facturation.

L’aménagement d’un coin café – gâteaux, profitable à tous et contribuant à la bonne ambiance quotidienne : c’est elle ! Et les cloches de pâques, qui ont déposé des petits œufs un peu partout récemment, il faut l’avouer, c’est encore elle.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps passé au Quai Alpha pour me rendre compte à quel point Stéphanie est appréciée de tous. Elle est la personne centrale, celle qui renseigne, réunit, écoute et accompagne. Lorsque je lui demande si elle ne jouerait pas le rôle de la nounou, elle me dit « Oui, et aussi un peu la dame pipi ! ».

Enfin, on aborde le cœur de l’univers dans lequel elle évolue, le numérique et les start-up présentes au Quai Alpha, milieu encore inconnu il y a peu : « C’est la qu’on se prend un coup de vieux ! »

Mais bien au-delà de l’aspect technique, Stéphanie me dit avoir découvert des personnes, un état d’esprit de partage et d’entraide, une super mentalité. J’ai bien envie de dire que cela est tout à fait réciproque. Une raison de plus de vous rendre au Quai Alpha.

Article rédigé par Céline Taleb