Tout ce que vous devez savoir pour trouver un co-fondateur technique (CTO)

Avec plusieurs milliers de startups tech immatriculées en France chaque année, les cofondateurs techniques, et surtout les bons, se font de plus en plus rares.

Que vous cherchiez à créer un soft, une application mobile ou un dispositif IOT, le fait d’avoir à vos côtés un partenaire disposant d’une assise technique combinée à une expérience entrepreneuriale réussie est sans doute un des facteurs les plus importants pour réduire les risques d’échecs.

Si l’identification des principales qualités de votre partenaire idéal est un bon point de départ, vous devez également réfléchir aux compétences que vous pouvez apporter.

Et si vous êtes un fondateur non technique à la recherche d’un partenaire technique, voici quelques étapes clés que vous pouvez suivre pour trouver le partenaire idéal.

💡 Avant de commencer

Avant de foncer tête-bêche dans votre idée d’entreprise, il est judicieux de parler à des vétérans dans les secteurs qui vous intéressent, surtout si l’industrie est nouvelle pour vous. Ces spécialistes seront en mesure d’offrir une riche connaissance du secteur, de fournir un retour d’information utile et de vous donner accès à un carnet d’adresses dans lequel vous pourrez peut-être trouver des profils intéressés pour une association.

💡 Identifiez les qualités de votre cofondateur technique idéal.

Lorsque vous commencerez à partir en quête d’un cofondateur, il est important d’identifier exactement ce que vous recherchez. Faire une liste de souhaits pour votre CTO idéal peut être un outil utile pour vous faciliter le travail.

Voici quelques compétences et qualités must have à rechercher :

  •  Une track record de projet concrets et de réalisations, grandes ou petites.
  • La capacité à expliquer les enjeux technologiques et ce qui doit être fait avec des mots simples.
  • La capacité à identifier comment le produit/service qu’il va construire peut aider les clients et comment il aura un impact sur les ressources d’une startup. 
  • De l’expérience dans la gestion d’une équipe
  • De l’expertise dans un ou plusieurs langages de programmations spécifiques
  • Une expérience dans le secteur où vous allez développer votre startup
  • La capacité à définir un planning et respecter les délais
  • De la passion et l’habitude de construire des choses pour le plaisir

 

Si vous cherchez des questions que vous pourriez poser à un potentiel futur associé lors d’un entretien, le Founder Instiute est une ressource utile. Bien entendu, n’oubliez pas de choisir les questions qui conviennent à votre stade d’interaction. Par exemple, il est peut-être trop tôt pour discuter de la répartition du capital lors d’une première rencontre !

💡 Comment rencontrer les bonnes personnes

Maintenant que vous avez identifié le type de personne avec laquelle vous aimeriez travailler, l’étape suivante consiste à réfléchir à la meilleure façon de la rencontrer. Voici quelques approches :

En partant du principe que vous souhaitez que des développeurs expérimentés et de haut niveau participent à la construction de votre entreprise, vous devez leur donner des raisons convaincantes de le faire.

Du dev freelance au cofondateur : Une façon de procéder pourrait être d’engager un consultant expérimenté pour travailler sur votre idée de startup, même si le coût initial est plus élevé, et de voir si vous travaillez bien ensemble.

La méthode du célibataire : Si vous êtes déterminé à rencontrer le bon CTO, vous pouvez envisager de trainer autour des écoles d’ingénieur informatiques ou des laboratoires de recherche. Moins glauque, vous pouvez participer à des hackathons ou à des startups week-end, car un nombre important de participants sont issus du monde de la technologie et sont des ingénieurs en logiciel ou des universitaires chevronnés.

L’approche Tinder : Pour quelque chose d’un peu moins formel, utilisez les plateformes de rencontre de fondateurs en ligne telles que founderio et startupsucht.

La bonne vieille rencontre : Certains entrepreneurs peuvent aborder la sélection d’un cofondateur de la même manière que la recherche d’un partenaire pour la vie. Ils préféreront peut-être que la relation se développe naturellement et accepteront que cela implique un investissement en temps. Il est important d’identifier les cofondateurs potentiels qui ont des compétences complémentaires aux vôtres.

💡 Rencontrer des chefs d'équipes techniques et des fondateurs de startups

Une autre bonne idée est d’essayer de rencontrer des chefs d’équipes techniques de startups reconnues lors d’événements et de rencontres spécifiques à votre secteur.

Le cas échéant, vous pourrez leur demander quelques minutes de leur temps pour leur faire part de votre idée d’entreprise, leur demander un retour d’information et recevoir des conseils sur le type de cofondateurs techniques qui pourraient convenir.

Si tout se passe bien, vous pouvez également leur demander de penser à vous s’ils voient passer des candidats appropriés dans leur réseau.

Lorsqu’il s’agit de trouver des experts du secteur, des fondateurs ou des personnes au sein d’une organisation spécifique à qui vous souhaitez parler, LinkedIn est un outil formidable. Veillez à rédiger un message sur-mesure qui soit sincère et direct, car cela peut contribuer à augmenter le taux de retour à votre post.

Une dernière chose : n’oubliez pas de garder une trace des personnes avec lesquelles vous vous connectez et des détails de ce que vous avez appris d’elles, car ces informations pourraient vous être utiles à l’avenir.

💡 Conseils pour s'organiser

La création de trois feuilles de calcul portant les titres suivants peut vous aider à garder une trace des personnes que vous avez déjà rencontrées et de celles que vous aimeriez rencontrer à l’avenir :

Répertoire – Notez les personnes que vous avez rencontrées ou auxquelles vous avez parlé, la date et l’occasion, les points saillants de votre conversation et les actions de suivi requises. Par exemple, envoyer une note de remerciement ou demander une présentation ou une recommandation.

100 questions – Notez toutes les questions que vous vous posez sur votre idée de création d’entreprise et classez-les. Prenez l’habitude de sélectionner des questions pertinentes à poser à toute personne susceptible d’y répondre, et notez ses réponses.

Personnes que j’aimerais rencontrer – Tenez cette liste à jour et emportez-la partout avec vous. Si une réunion de réseautage se passe bien, demandez aux personnes avec lesquelles vous êtes en contact si elles connaissent l’une des personnes de votre liste. Si c’est le cas, demandez à être présenté.

💡 Se préparer à une association avec un cofondateur technique

En tant qu’entrepreneur au profil non technique, il y a plusieurs choix que vous pouvez faire avant et pendant le processus de sélection d’un cofondateur pour vous préparer à un partenariat potentiel.

💡 Prototypez votre application mobile

Pour les fondateurs qui cherchent à lancer un produit en B2C, la création d’un prototype visuel sous la forme d’une application mobile peut grandement aider la communication avec les cofondateurs potentiels, les premiers utilisateurs ou les investisseurs et à donner plus de crédibilité à votre idée.

Avant de discuter de vos projets d’application mobile avec un concepteur ou un développeur d’interface utilisateur, il est utile de présenter un concept concret sous la forme d’un wireframe (un squelette de la mise en page de votre application mobile ou une représentation visuelle de l’interface qui utilise différentes formes). Cela peut également vous aider à économiser de l’argent.

Matt Warcholinski, COO chez Brainhub, donne ici quelques conseils sur différents supports pour le prototypage d’une application mobile si vous n’avez pas de compétences en développement informatique.

💡 Développez vos connaissances technologiques et votre crédibilité

En tant que fondateur non technique, vous pourriez envisager d’acquérir des bases techniques qui pourront vous être utiles lorsque vous commencerez à développer votre produit.

  • Open Class Room propose de nombreux cours en ligne gratuits qui sont conçus pour aider les gens à apprendre à leur propre rythme.
  • Codecademy est un outil gratuit, adapté aux débutants, qui vous aidera à vous lancer dans le codage. Il vous permet d’apprendre la syntaxe de jusqu’à douze langages de programmation de manière interactive via votre propre navigateur web, sans les complications habituelles liées à l’installation de logiciels sur votre ordinateur. Les codeurs peuvent également recevoir de l’aide par la communauté sur le forum.

💡 Créer de la traction pour votre idée d'entreprise

Lorsque vous présentez votre idée d’entreprise à un cofondateur, vous devez fournir une preuve de concept. Cela peut être aussi simple que de lui montrer une liste de diffusion ou un groupe Facebook qui démontre que votre hypothèse commerciale a été validée et qu’il existe une demande pour votre produit ou service.

En supposant que vous souhaitiez que des développeurs expérimentés et de haut niveau vous aident à construire votre entreprise, vous devez leur donner des raisons convaincantes de le faire. N’oubliez pas que vous serez en concurrence pour attirer leur attention, qu’ils pourraient être tentés d’aller vers des géants de la technologie comme Microsoft ou des détaillants de mode en ligne comme Zalando plutôt que vers vous.

💡 Faites le point sur vos valeurs fondamentales, vos forces et vos faiblesses

Commencez par mettre par écrit vos valeurs fondamentales. Que représentez-vous ou que voulez-vous représenter ? (par exemple, la transparence, l’intégrité, l’humilité). Engagez-vous à respecter ces valeurs dans toutes les décisions, petites et grandes, que vous prenez.

Votre startup fonctionnera sur la base de vos valeurs et de celles de votre équipe, que vous le vouliez ou non. Quels que soient l’objet d’entreprise et sa stratégie, ses principes seront toujours impulsés par la direction.

Il est également important d’identifier ce que vous apportez en tant que leader. Quelles sont vos qualités ? (par exemple, la persévérance, l’optimisme, la concentration) Quelles sont vos compétences spécifiques ? (par exemple, la vente, l’analyse financière, le réseautage, l’UX).

Cela aidera un cofondateur potentiel à vous considérer comme un partenaire sérieux et à envisager le rôle qu’il pourrait jouer dans votre parcours entrepreneurial.