Apple ne se soucie guère du Metaverse - Quai Alpha
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

Décryptage : Apple ne se soucie pas du Metaverse - et c'est très bien ainsi

L'annonce majeure de Meta de créer tout un univers virtuel, le Metaverse, a rebattu les cartes, et chaque entreprise décide soit de sauter dans le train, soit de le regarder passer. On pense qu'Apple a choisi la deuxième option.

QuaiAlpha_apple_logo

L’une des grosses rumeurs qui circulent actuellement chez Apple est que l’entreprise ne construit pas de Metaverse. Alors qu’il a l’intention de sortir un casque de réalité mixte cette année, le géant technologique considère l’idée de créer son propre environnement virtuel comme « hors d’atteinte » pour eux, selon Mark Gurman de Bloomberg.

Apple ne partage pas la même vision que Facebook, c’est-à-dire un monde entièrement virtuel dans lequel les utilisateurs peuvent s’évader. De ce fait, nous serions étonnés que la marque à la pomme annonce quelque chose en rapport avec le Metaverse lors de la sortie de son casque.

Découvrez les différentes raisons qui nous laissent supposer qu’Apple ne construira pas de Metaverse.

👇

Pas le temps de tout lire ? Clique pour aller directement à la partie qui t’intéresse le plus :

Ne pas faire comme les autres

S’impliquer, sans s’impliquer

Un espace difficilement contrôlable

Ne pas faire comme les autres

Tout d’abord, il existe déjà de nombreux metaverse, et ils tueraient pour être sur la plateforme d’Apple. En effet, la plupart des développeurs d’applications veulent être présents sur l’App Store et en tirer le meilleur parti. De la même façon, pour les développeurs du Metaverse : Apple n’a qu’à construire du matériel convaincant pour permettre aux gens d’explorer ces espaces virtuels, pas à créer ces derniers.

Le PDG d’Epic Games, Tim Sweeney, avait vanté les mérites de son entreprise en tant que leader du Metaverse, son combat contre Apple aurait été motivé par ces ambitions. Avant le début de l’affaire, des jeux de metaverse comme Fortnite régnaient sur l’App Store. Apple fournit une base pour les développeurs et gagne de l’argent grâce aux achats intégrés.

QuaiAlpha_vr_headset_metaverse

S'impliquer, sans s'impliquer

Deuxièmement, Apple a surtout fourni une plateforme aux développeurs, et n’a donc pas vraiment besoin de créer sa propre version de Metaverse.

Il existera un App Store pour ces environnements à un moment ou à un autre, où vous pourrez télécharger votre metaverse favori. Ce n’est pas grave si, pour cela, vous ne verrez pas pour le moment de memoji d’Apple courir sans jambes dans le metaverse.

La newsletter de Gurman affirme que le premier casque d’Apple sera utilisé pour « des rafales de jeux, de communication et de consommation de contenu. » Toutefois, cela ne semble pas éloigné du Metaverse que d’autres entreprises ont promis. Que se passe-t-il alors s’il n’y a pas de marque Apple officielle sur le Metaverse ? L’entreprise sera quand même en mesure de faire du chiffre.

Un espace difficilement contrôlable

Enfin, il y a beaucoup de spéculations sur la façon dont le Metaverse pourrait être un univers problématique remplis de racisme et de sexisme. Une société comme Apple, qui croit en la nécessité de maintenir une bonne image de marque, pourrait ne pas vouloir s’impliquer dans les tracas sans fin de la modération du contenu.

Peut-être verrons-nous un jour iVerse sur le casque Apple, mais pour l’instant, nous n’avons pas à nous soucier d’un autre Metaverse.

Author avatar
Quentin Marroule
Motion Designer & Graphiste @ Quai Alpha