Pass Interim : Dans les coulisses du programme d’accompagnement de Quai Alpha - Quai Alpha
Incubateur de startups
Julia MARITON
julia@quai-alpha.com
+33 6 08 36 82 44
Studio de création de contenus
Louis HOBLINGRE
louis@quai-alpha.com
+33 7 64 26 67 81

Pass Interim : Dans les coulisses du programme d’accompagnement de Quai Alpha

Quai Alpha, reconnu incubateur d'Excellence par la Région Grand Est, propose un programme complet et personnalisé à destination des entreprises innovantes de la région et des quatre coins du pays. Découvrons notre programme d'accompagnement à travers l'expérience d'une startup qui est en passe de réussir son pari : Pass Intérim.

La mission du programme d’accompagnement

Lorsqu’on monte un projet de startup, une question se pose inévitablement : est-ce une bonne idée ? Et de celle-ci en découlent beaucoup d’autres : Mon projet est-il techniquement réalisable ? Existe-t-il un besoin réel ? Un marché ? Est-il possible de le promouvoir en respectant mon budget ? Comment vais-je trouver les fonds nécessaires ? Autant de questions qui peuvent ralentir le lancement de votre idée. Le rôle d’un incubateur tel que Quai Alpha est de vous apporter des réponses.

Dans le domaine de l’innovation, l’étude de marché est d’autant plus compliquée que l’on part de rien. Il faut trouver des astuces, regrouper des informations sur les usages et les tendances. La particularité d’un incubateur est d’utiliser des méthodologies propres à l’innovation. Le rôle de Quai Alpha est de vous aider à trouver ces astuces pour tester les marchés et mettre en place un modèle rentable.

Le programme d’incubation n’est pas une succession de réunions et de formations théoriques. Ce sont des bons conseils et du concret facilement activable. Même si l’équipe qui encadre la promo est constituée d’entrepreneurs. Ce sont avant tout des humains qui ont déjà connu l’échec, indispensable à la réussite. C’est pourquoi le programme d’accompagnement, c’est aussi et surtout une grande part d’humain. Créer sa boîte, c’est un saut dans le vide. Bien souvent, on lâche tout pour aller au bout de ce projet, sans garantie de résultat. Et la course contre la montre commence, sans qu’on en voie le bout. Il faut réussir et le temps est compté. Alors oui, le chemin des jeunes entrepreneurs est constellé de moments de doute et d’incertitude. Le rôle de Quai Alpha, c’est aussi de les soutenir, de les porter, de les écouter, et surtout de croire en eux. Ils pourront compter sur un regard neutre, sans jugement, et se reposer sur une épaule solide pendant toute la durée de l’incubation.

Trouvez facilement des profils disponibles pour votre bassin d’emploi. Gagnez du temps sur la sélection des candidatures. En savoir plus.

À la rencontre d’une startup incubée chez Quai Alpha : Pass Intérim

Comment mieux vous raconter le programme d’accompagnement que par le biais d’une expérience concrète ?

Il était une fois, Pass Intérim...

C’est l’histoire de deux entrepreneurs pleins de ressources et d’ambition : Adrien, autrefois conseiller à l’emploi et Maxime, motion designer et expert en outils numériques. Tous deux sont originaires de Lorraine. À deux, ils ont fait le pari de résoudre une problématique bien concrète rencontrée dans le monde de l’emploi et de l’intérim. L’enjeu est le suivant :  mettre en relation les demandeurs d’emploi et les agences d’intérim en quelques clics. 

Avant de croiser la route de Quai Alpha, ils se sont heurtés à de nombreux écueils. Notamment la difficulté suivante : comment mettre en forme le projet ? En effet, pas facile de prioriser les étapes sans s’éparpiller.

« On avait les bases, mais on se perdait un peu dans nos réflexions. Alors on a cherché un programme d'accompagnement et on a contacté plusieurs incubateurs. On n'a pas hésité à s'éloigner de notre région, ça a matché tout de suite avec Quai Alpha, parce qu'on s'est retrouvés dans les valeurs qu'ils défendent. Et nous voilà embarqués pour la starterclass ! »

Une startup qui démarre fort

Pass Intérim, c’est désormais la promesse d’une belle réussite. Après avoir testé avec succès son produit sur le secteur d’Épinal, l’entreprise prévoit désormais un déploiement national, région par région. Premier objectif à atteindre : une extension à tout le Grand Est. Dans cette stratégie de déploiement, ils sont bien entendu épaulés par l’incubateur.

« Ce qui nous réunit, c'est l'envie de réussir, et l'exigence qu'on a envers nous-même. Notre force, c'est la complémentarité. À nous deux, on avait l'idée, le savoir-faire et la capacité technique pour mener à bien notre projet. Il nous manquait seulement un coup de pouce d'un incubateur pour tester, développer et concrétiser notre idée. »

max houver pass interim

Une aventure en 4 actes

Candidatures : vendez-nous votre idée !

Pour les startups qui lisent ces lignes, l’occasion de rejoindre le programme d’incubation se présente deux fois par an, lors des appels à projets. Seule condition pour le rejoindre : proposer un projet innovant. Votre candidature aura d’autant plus de chances d’être retenue si vous justifiez d’une légitimité professionnelle liée au produit ou à la solution que vous proposez.

Starterclass : 3 mois pour poser les bases de votre projet

Une fois le dossier sélectionné, que l’aventure commence ! C’est parti pour 3 mois bien chargés au cours desquels il faut tout d’abord tester le produit sur le terrain. L’idée est de comprendre l’environnement et les personnes qui vont utiliser le produit en question. Dans le cas de Maxime et Adrien, il s’agissait de rencontrer d’une part les agences d’intérim, et d’autre part les demandeurs d’emploi. À la manière d’un détective, on part se confronter à la réalité du terrain. Les deux entrepreneurs, comme des centaines d’autres avant eux, ont multiplié les rencontres afin de définir les besoins réels des acteurs de l’emploi. Ce postulat de base a permis d’ajuster finement le projet à la réalité du terrain.

Pendant cette période, on établit un peu la « to-do-list » du projet, en listant point par point les étapes à franchir. Comment distribuer mon produit, le diffuser, construire un prix, mettre en place une stratégie marketing, définir les bonnes cibles ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre pas à pas.

Le rôle de l’incubateur n’est pas de livrer des réponses, mais d’apporter les clés et la méthodologie pour y répondre soi-même et éviter les pièges les plus courants.

« Pour l'occasion, on a quitté la Haute-Marne et le Doubs et on s'est installés à Épinal pendant les 3 premiers mois du programme. C'était un premier sacrifice, mais aussi une vraie mise à l'épreuve pour nous. Ça nous a permis de tester notre binôme, la résistance à la pression et la prise de décision, mais aussi de confronter nos façons de penser. Bilan des courses : nous étions sur la même longueur d'onde ! »

Selon Adrien, la starterclass, était riche et intense, mais toujours dans une bonne ambiance. Une grande cohésion d'équipe s'est rapidement installée et un échange de compétences s'est naturellement mis en place entre les entreprises incubées.

« Les 3 mois de starterclass étaient principalement consacrés à l'étude de marché » précise Maxime. « Au démarrage, on avait le fond, mais pas la forme pour concrétiser notre projet. C'est l'enquête de terrain et la rencontre des acteurs de l'emploi qui nous ont permis d'affûter notre idée et de répondre non pas à une seule, mais à plusieurs problématiques de front. L'identification de personas, la rencontre de la cible, les sondages sur les réseaux sociaux... Tout cela, c'est la starterclass qui nous l'a enseigné. Mais au-delà de ça, on a appris à faire face à l'échec, et à adopter la posture de véritables entrepreneurs.

« Quai Alpha te fournit des clés pour réussir, c'est ta détermination qui fait le reste" »

Comité d’engagement : à vous de convaincre le jury !

Au terme des 3 mois de starterclass, il est temps de présenter le projet au comité d’engagement. Le jury est composé de professionnels neutres : chefs d’entreprises, comptables, banquiers, avocats, etc. Après de longs mois de sacrifices et d’investissement, l’enjeu est énorme pour les porteurs de projets. Le comité a la lourde tâche de retenir les projets qui ont une chance de voir le jour. Pour les autres, ce n’est que partie remise.

Incubation individuelle : allons plus loin avec un programme sur mesure

Pour les projets sélectionnés, l’aventure se poursuit, individuellement cette fois. Aux côtés de Julia Mariton ou de Rachid-Antoine Rabla, les entrepreneurs bénéficient d’un accompagnement très poussé durant lequel ils vont mettre en place une feuille de route pour développer leur startup. Le processus est très souple. Pas de durée prédéfinie, pas d’obligations. Seulement des rencontres régulières et un soutien permanent.

Lorsque l’on se lance dans une entreprise, difficile de savoir par quel bout commencer.  Dans quel ordre faut-il poser les briques pour construire le projet ? Le risque, à ce stade, c’est de stagner. La force de l’incubateur réside dans sa méthode et dans la variété de ses expertises. Il fournit l’élan nécessaire pour vous faire avancer et surtout, pour vous faire gagner du temps. Il n’existe pas de formule magique, ni de vérité unique. Tout dépend du chef d’entreprise, de ses besoins et de ses capacités.

La durée de cette phase d’incubation individuelle varie d’une startup à l’autre. Lorsque le projet est véritablement lancé, alors elle quitte l’incubateur pour rejoindre un accélérateur.

QuaiAlpha Afterwork Pass Interim Adrien Meyer Scaled E1662392879138

« Ce qui nous a séduits avant tout chez Quai Alpha, outre les compétences et l'expérience de leur équipe, c'est leur finesse de réflexion, leur rigueur et leur accessibilité. » Maxime recommande le programme d'accompagnement à tous les entrepreneurs déterminés qui sont prêts à se remettre en question. Parce qu'il faut inévitablement passer par cette étape.

« Cette expérience nous aura fait grandir, mûrir. Grâce au programme d'incubation et aux rencontres qui ont jalonné notre route, nous avons pris conscience qu'entreprendre n'est pas à la portée de tout le monde. Il faut du temps et de l'investissement. » Adrien se veut philosophe « Entreprendre, c'est aussi accepter de faire des sacrifices. »

Durant cette étape, les entreprises incubées créent un prototype de leur produit ou solution à petite échelle, qu’ils testent sur le territoire avant de s’implanter. Grâce à ce test, on détermine ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. On en tire des enseignements et on ajuste en fonction du besoin.

Le programme d'accompagnement, en résumé

Pour la startup Pass Intérim, le programme d’accompagnement proposé par Quai Alpha peut être résumé en quelques mots : ambition, humanité et dépassement de soi.

« La porte est toujours ouverte aux entrepreneurs. Il y a toujours quelqu'un pour vous écouter et échanger autour d'une idée (et d'un café !). Ce qu'on aime, c'est aussi leur simplicité. Un soir de straterclass, alors qu'on travaillait tard sur notre projet, on a reçu la visite de Thomas, le responsable de la communication, ravi de constater notre implication. Il n'en a pas fallu plus pour qu'on l'embarque dans une séance de footing ! C'est aussi ça Quai Alpha.

D'ailleurs, pour l'anecdote, maintenant que notre projet est lancé, on a pris nos bureaux au même étage que l'équipe ! L'idée, c'est de contribuer au développement du dynamisme d'Épinal. Nous recrutons sur le secteur. Martin et son équipe ont beaucoup d'ambition pour redynamiser le bassin et importer les compétences des grandes villes. Et nous partageons désormais cet objectif. »

Vous avez une idée brillante, un projet innovant ? Soumettez-nous votre candidature et rejoignez l’aventure Quai Alpha !