Elon Musk dévoile le robot Optimus - Quai Alpha
Incubateur de startups
Julia MARITON
julia@quai-alpha.com
+33 6 08 36 82 44
Studio de création de contenus
Louis HOBLINGRE
louis@quai-alpha.com
+33 7 64 26 67 81

Elon Musk dévoile Optimus, le robot humanoïde de Tesla

Tesla a annoncé, lors de son événement AI Day, la sortie du robot humanoïde Optimus. Le groupe dirigé par Elon Musk a l'ambition de fabriquer et de distribuer ce robot en très grande quantité et à bon marché. Encore en prototype, Optimus devrait « transformer l'économie».

QuaiAlpha Tesla Ai Day Robot Optimus Scaled

L’arrivée d’Optimus sur la scène de l’AI Day, d’un pas certes encore un peu chancelant.

Un robot pas comme les autres ?

L’année dernière Tesla annonçait le développement d’un robot humanoïde en faisait défiler un humain dans une combinaison robotique. Un « V » à la main, c’est bel et bien un robot qui a ouvert triomphalement l’événement AI Day ce 30 septembre à Palo Alto en Californie. Le pas encore précautionneux, Tesla s’est assuré que son nouveau bébé ne tombe pas pendant la présentation. Un prototype plus avancé a fait son entrée un peu plus tard dans la soirée, avec cette fois-ci moins de câbles apparents et glissé sur des roulettes par des employés, histoire de montrer que le travail est loin d’être terminé.  

Ce prototype, baptisé « Bumble C » (en référence à « Bumblebee », nom d’un des robot de la célèbre série « Transformers ») est le fruit de l’expérience de la firme dans l’automobile. S’appuyant également sur les recherches autour d’Autopilot, l’entreprise se félicite d’avoir conçu ce prototype en à peine six mois. « C’est la première fois que nous essayons ce robot sans support en cas de problème », confie une ingénieure mécanique.

Le but de ces annonces était aussi de permettre de recruter des ingénieurs en robotique et intelligence artificielle.

La promesse d'un monde meilleur

Avec Optimus, Elon Musk ne veut pas créer un énième gadget mais bien changer le monde (encore une fois). Même s’il reconnaît que des robots plus sophistiqués ont été développés par d’autres sociétés, le nouveau robot humanoïde sera doté d’une intelligence nécessaire pour se mouvoir d’eux-mêmes. À terme, il pourra cuisiner, tondre la pelouse, travailler en usine et même proposer des services sexuelles selon le fantasque homme d’affaires. Il affirme que ce robot n’est pas créé pour remplacer les humains mais pour leur rendre la vie plus facile en les débarrassant des tâches répétitives du quotidien. « Cela signifie un avenir d’abondance, un avenir où il n’y a pas de pauvreté, où les gens auront ce qu’ils veulent en termes de produits et de services » assure le multimilliardaire.

Tesla ambitionne de rendre accessible Optimus à des millions de foyers pour un coût de vraisemblablement 20 000 dollars maximum. Sous le coup d’une enquête concernant des questions de sécurité pour système de conduite autonomie, l’entreprise se veut rassurante avec l’intégration de fonctionnalités de sécurité afin d’éviter des accidents.

QuaiAlpha Presentation Tesla Bot Ai Day 2021

Le « Tesla Bot » tel qu’il fut présenté lors de l’AI Day de l’année passée, en 2021

Un certain scepticisme gagne les rangs

« Je tiens à définir certaines attentes en ce qui concerne notre robot Optimus… L’année dernière, c’était juste une personne dans un costume de robot, mais nous avons parcouru un long chemin, et par rapport à cela, il va être très impressionnant » déclarait Elon Musk avant l’entrée d’Optimus. Est-ce un aveu d’un développement encore trop faible ? Dans tous les cas, le robot qui « éradiquera la pauvreté » n’a pas éradiqué le scepticisme quant à ses capacités à rendre le monde meilleur. En effet, c’est seulement dans une vidéo diffusée lors de l’événement que les spectateurs ont pu découvrir les futurs talents du robot humanoïde.

Le monde de la robotique n’a pas caché sa déception face à cette présentation. Tout comme l’experte Cynthia Yeung jugeant cette annonce comme n’ayant « rien d’avant-gardiste », Tom Ryden semble également sceptique« Si vous cherchez à développer un robot à la fois abordable et utile, le choix d’une apparence et d’une taille humanoïdes n’est pas forcément le plus opportun », estime le directeur exécutif de l’incubateur de start-up MassRobotics. 

Habitué aux réticences et aux critiques, le patron de SpaceX compte bien poursuivre le développement d’Optimus et propose même que l’entreprise soit cotée en bourse pour que, comme il le dit de son ton rieur, « il est très important que je ne puisse pas juste faire ce que je veux ».

D'autres annonces autour de Tesla

Cet événement est également l’occasion de revenir sur les dernières annonces d’Elon Musk et de sa marque.

Quelques jours avant le lancement de l’événement, le patron de Tesla est revenu le temps de quelques tweets sur le « Cybertruck », ce véhicule tout-terrain annoncé par la marque en 2019, et explique que ce dernier sera suffisamment étanche pour « traverser des étendues d’eau telles que des rivières, des lacs ou même des mers peu agitées ».

Cette information reste malgré tout simplement un tweet et un souhait de la part du milliardaire, reste à voir si ce dernier pourra être concrétisé lors de la sortie du véhicule (car prendre le risque de permettre à de l’eau d’infiltrer un véhicule électrique semble être une mauvaise idée) !

QuaiAlpha Tesla Cybertruck Outside Unveil Modified By Smnt

Le Cybertruck vu de l’extérieur, lors de sa présentation en 2019

Dans un autre temps, les usines de la marque tournent à plein régime !

Tesla a annoncé avoir produit plus de 365 000 véhicules lors de ce troisième trimestre 2022, soit une hausse de 54% par rapport à la même période l’an dernier, et +41,5% par rapport au précédent trimestre. Et ce notamment grâce à sa gigafactory située à Berlin, en Allemagne, et qui a atteint son objectif de rendement de plus de 1000 Model Y par semaine.

Ces chiffres en hausse s’expliquent aussi par le fait que les usines chinoises tournaient à un plus faible régime suite à la reprise de la pandémie de Covid-19 sur le territoire. Mais l’augmentation des coûts en terme de matériaux et de logistiques, ou encore les tensions entre Chine et États-Unis pourraient très bien handicaper cette production pour les mois à venir, malgré le désir de Tesla de continuer sur sa lancée et de dépasser les 400 000 véhicules produits pour 2023.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la conférence et des annonces de Tesla lors de cet AI Day à cette adresse

Tom Destaing
Tom Destaing
Content & Community Manager @ Quai Alpha