Les 4 principes de l’approche design thinking - Quai Alpha
Incubateur de startups
Julia MARITON
julia@quai-alpha.com
+33 6 08 36 82 44
Studio de création de contenus
Louis HOBLINGRE
louis@quai-alpha.com
+33 7 64 26 67 81

Quels sont les principes du design thinking ?

Le design thinking permet aux entreprises de gagner énormément de temps. Cette réflexion collective vise à comprendre les problèmes du projet dès le début.

Quai-Alpha-design-thinking

Aujourd’hui, les organisations, les sociétés et les professionnels en particulier doivent avoir un esprit créatif et novateur dans leurs activités respectives. Cela est plus que nécessaire pour s’adapter aux changements et surtout subsister face à la concurrence.

Vous demandez-vous comment procéder pour réussir si l’on n’est pas de nature créative ? Ou mieux, comment procéder lorsqu’on ne jouit pas d’un esprit innovateur ? C’est là qu’intervient le design thinking. Nous vous en parlons en détail dans cet article.

👇

Pas le temps de tout lire ? Clique pour aller directement à la partie qui t’intéresse le plus :

Design thinking : de quoi s’agit-il ?

Quels sont les grands principes du design thinking ?

Quelles sont les étapes du design thinking ?​

Design thinking : de quoi s’agit-il ?

Le « Design thinking » ou « Pensée design » est une approche méthodologique dont l’objectif est d’innover ou de résoudre un problème. C’est-à-dire qu’à la fin du processus, l’on doit obtenir un service ou un produit qui répond à un problème de base. La principale caractéristique de cette approche est qu’elle est centrée principalement sur l’humain et son mode de pensée. Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

En effet, en 1950 tout est parti de l’idée du publicitaire américain  Alex Osborn de résoudre un problème crucial.  L’objectif était de faire appel à la créativité afin de collecter le maximum d’idées pour la résolution de son problème. Il appellera cette technique, le brainstorming.

En clair, le design thinking voudrait que le problème à résoudre soit étudié et analysé en profondeur. Et ce, en réunissant des groupes pluridisciplinaires qui apporteront tous des idées nouvelles qu’une seule personne n’aurait forcément pas pu envisager. Cette approche est donc très particulière. Car ce sont les modes de pensée et les usages de l’humain qui sont au cœur de cette méthodologie. Voilà ce en quoi consiste le design thinking.

Quels sont les grands principes du design thinking ?

Le design thinking ou pensée design repose sur quatre grands principes.

Principe 1 : Identifier clairement la problématique à résoudre

Il s’agit du principe de base du design thinking. En effet, avant de vouloir résoudre un problème et y apporter des solutions, il faut qu’il soit clairement défini. À cet effet, il est dit souvent : « avant de résoudre correctement le problème, assurez-vous que vous résolvez le bon problème ».

Principe 2 : L’humain est au cœur de cette méthode

Il est indispensable que l’humain prenne part au design thinking. En effet, pour arriver à une solution vraiment innovante, les besoins de l’utilisateur doivent être pris en compte. Car le but est de répondre à un besoin. Et pour y répondre convenablement tout au long du processus, les solutions potentielles sont soumises aux utilisateurs. De ce fait, selon les retours des utilisateurs, la solution est constamment améliorée pour obtenir en dernier ressort le parfait produit.

Il ne servira donc à rien de créer un produit innovant, qui finalement ne répondrait pas aux besoins des utilisateurs.

Principe 3 : Une équipe pluridisciplinaire

Afin d’obtenir de très bons résultats, le travail en équipe est indispensable. En effet, le fait de travailler en équipe permet d’avoir plusieurs propositions d’idées. Ces idées seront combinées pour donner quelque chose de plus convenante et complète.

Pour cerner tous les contours du problème, plusieurs avis valent mieux qu’un. Ainsi, le design thinking favorise l’intelligence collective en se basant sur le principe selon lequel 1+1=3. Comme quoi, une équipe pluridisciplinaire est plus créative. De plus, une entreprise qui souhaite intégrer le design thinking à ses activités doit faire travailler ses services collectivement. Et non de façon isolée !

Principe 4 : Échouer rapidement afin d’atteindre plus vite le résultat escompté

Le fait d’explorer toutes ces solutions permet de concevoir rapidement un produit ou un service. Et dans le cas où ce produit ne sera pas viable, il pourra être vite rectifié. C’est en cela qu’échouer rapidement vous permettra de réussir plus vite. C’est de cette façon que plusieurs grandes entreprises ont créé des produits innovants et des marques spectaculaires. Pour aller plus loin, rapprochez-vous d’un incubateur qui peut vous offrir de nombreux avantages pour votre projet.

Quai-Alpha-content-marketing-start-up

Quelles sont les étapes du design thinking ?

Les étapes du design thinking varient selon les écoles de pensée. Mais une fois que vous avez compris le concept, le choix du nombre d’étapes vous revient entièrement. Nous vous présentons les deux processus les plus connus.

Processus en 7 étapes d’après Rolf Faste

Selon Rolf Faste, le design thinking suit 7 étapes :

    1. Définir (identifier clairement le problème)
    2. Rechercher (définir la problématique exacte)
    3. Produire des idées (il s’agira ici de collecter les idées et discussions)
    4. Prototype (créer de nouveaux prototypes)
    5. Sélectionner (choisir la meilleure idée et se concentrer sur elle)
    6. Implémenter (mettre en place le projet)
    7. Apprendre (recueillir tous les retours des utilisateurs et améliorer le produit)

Processus en 5 étapes d’après d.school

d.school est une faculté de l’Université de Stanford, dont la spécialité est « le design ». Son processus du design thinking est le suivant :

    1. L’empathie (cette première étape consiste à comprendre l’utilisateur, en l’observant, en l’interviewant et en se mettant à sa place)
    2. La définition (elle consiste à traduire les résultats de la première étape en besoin, afin de définir clairement la problématique)
    3. L’idéation (c’est ici qu’il faut collecter toutes les idées émises par tous. Surtout il n’est pas question de juger les idées proposées)
    4. Les prototypes (mettre en œuvre les idées, à partir de moyens simples)
    5. Les tests (les tests seront répétés sur les prototypes, afin de vérifier leur viabilité. Les feedbacks des utilisateurs seront chaque fois collectés. Et ce, jusqu’à l’amélioration complète du produit)

En résumé, le design thinking est un mode de fonctionnement qui implique tous les acteurs concernés dans la conception d’une innovation. Il implique surtout les utilisateurs (l’humain).

Vous pensez que votre projet a du potentiel ? Contactez notre équipe

Barbara Luc
Barbara Luc
Chargée de Communication @ Quai Alpha