Pourquoi travailler avec un laboratoire de recherche ? - Quai Alpha
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

Cifre , CIR, JEI : comment et pourquoi travailler avec un laboratoire de recherche

Travailler main dans la main avec un laboratoire de recherche pour échanger des compétences peut être une bonne idée pour toute startup.

QuaiAlpha_illustration_laboratoire_recherche

Collaborer avec des chercheurs peut présenter de nombreux avantages pour une startup, notamment dans le cadre du développement de leur technologie. Ce partenariat se matérialise par un échange de compétences et de ressources qui constitue un levier d’innovation majeur pour l’entreprise comme pour l’institut de recherche.

Les laboratoires vont ainsi apporter à la startup une expertise dans un domaine particulier : biotech, médecine, robotique, etc. De son côté, l’entreprise va investir des moyens financiers et allouer des équipes dédiées à cette collaboration. L’avantage est double : faire avancer la recherche et développer l’innovation et son marché.

Découvrez comment et pourquoi travailler main dans la main avec un laboratoire de recherche quand on est une startup.

👇

Startup : pourquoi collaborer avec des chercheurs ?

Accélérer l’innovation et décupler ses ambitions

Faire avancer l’innovation, c’est souvent un objectif commun pour les laboratoires de recherche comme pour les startups. Mais vous le savez, la recherche et le développement sont souvent le départ d’un long cheminement qui mène de l’idée au concept puis à l’innovation.

De nombreux laboratoires de recherche collaborent déjà avec l’industrie et les entreprises. Mais les startups possèdent un avantage certain face à ces grosses structures. Elles sont à la pointe sur l’innovation et surtout elles sont beaucoup plus agiles !

Collaborer avec une startup présente donc de nombreux avantages pour les instituts de recherche et les universités :

  • Accéder aux toutes dernières technologies du marché
  • Pouvoir développer plus facilement une innovation
  • Optimiser la recherche et le développement

Mais parfois pour innover, notamment dans des secteurs comme la santé ou les biotechs, il est nécessaire d’aller chercher des compétences au-delà des frontières de la startup. C’est à ce moment-là que les instituts de recherche et les universités peuvent être une bonne carte à jouer…

Mutualiser les réseaux et les compétences

L’un des gros avantages du partenariat entre une startup et un laboratoire de recherche, c’est la mutualisation des réseaux. Les universités et les instituts de recherche vont pouvoir accéder à des investisseurs, des entreprises ou des experts en marketing par exemple. De leur côté, les startups pourront plus facilement trouver le bon expert technique ou le scientifique qui pourra développer la solution dont ils ont besoin.

Avoir un bon réseau est toujours un atout majeur pour une startup. Mais ce réseau ne doit pas se limiter à des entrepreneurs, des financiers, des investisseurs ou des avocats. En collaborant avec une université, une jeune pousse va pouvoir intégrer un nouveau cercle et se faire de nouveaux contacts qui pourront contribuer sur des questions de R&D ainsi que de nombreux aspects techniques ou même stratégiques.

Donner de la crédibilité à son innovation

Monter un partenariat avec une université ou un laboratoire de recherche va apporter énormément de crédibilité à votre innovation. Une startup qui se lance part généralement de zéro avec une feuille blanche et tout à prouver. En choisissant de collaborer avec des chercheurs, elle va gagner plus rapidement en crédibilité auprès des futurs partenaires.

Développer un partenariat solide avec un laboratoire de recherche peut permettre :

  • D’innover plus rapidement et de s’imposer sur un marché
  • De trouver plus facilement des investisseurs
  • De signer des contrats avec de nouveaux clients

Startups : vous avez tout à gagner à travailler main dans la main avec la recherche.

En effet, si vous vous associez avec une université réputée, vous allez pouvoir rassurer à la fois les clients et les potentiels investisseurs sur le sérieux de votre innovation. Cela signifie que votre projet est suffisamment important pour susciter l’intérêt du monde de la recherche. Et du côté des chercheurs, l’association avec une startup peut leur permettre de sortir de la recherche fondamentale, pour proposer des mises en application concrètes qui répondent aux besoins d’un marché ciblé. C’est un échange gagnant-gagnant.

Bénéficier d’avantages sociaux et financiers

Le partenariat entre un labo de recherche et une startup permet l’accès à des compétences et des talents, avec un investissement financier moins important que l’embauche de consultants ou d’experts.

Dans l’autre sens, les étudiants et les chercheurs peuvent trouver dans les startups avec qui ils collaborent de nouvelles opportunités de carrière. Cette perspective est très intéressante pour les universités qui sont souvent à la recherche de débouchés concrets permettant d’attirer les étudiants. Les perspectives d’emploi offertes par les startups deviennent alors un avantage précieux.

Au-delà de la question des talents et des débouchés, la mise en commun des ressources techniques et financières est aussi l’un des avantages d’un partenariat entre une startup et un laboratoire de recherche. Travailler avec le secteur public permet d’accéder à de nombreuses subventions pour financer la R&D. Et dans l’autre sens, les universités peuvent également bénéficier des fonds de capital-risque par le biais d’un partenariat avec une startup.

Vous allez ainsi pouvoir mettre vos ressources financières en commun pour faire grandir votre projet. Parfois, il est difficile d’obtenir des subventions universitaires ou publiques pour développer une innovation. Collaborer avec une startup permet d’accéder à d’autres ressources de financement.

Enfin, de nombreux dispositifs ont été créés pour favoriser les partenariats entre les mondes de la recherche et des entreprises.

QuaiAlpha_illustration_laboratoire_recherche_2

Comment mettre en place un partenariat startup - institut de recherche ?

Plusieurs dispositifs d’aides ont été mis en place par l’État et les collectivités pour soutenir les partenariats entre les startups et le monde de la recherche. Convention de formation par la recherche, crédit d’impôt et statut de jeune entreprise innovante : découvrez les ressources à votre disposition.

CIFRE et CIR : des dispositifs pour aider les startups à collaborer avec des chercheurs

CIFRE : les conventions industrielles de formation par la recherche

Les Conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre) ont été créées pour :

  • Renforcer les échanges entre les laboratoires de recherche publique et le monde de l’entreprise
  • Favoriser l’embauche des chercheurs en entreprise
  • Accélérer l’innovation sur le territoire français.

Créé en 1981, le dispositif Cifre est financé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation avec l’objectif d’atteindre la signature de 2150 conventions par an d’ici 2027.

Le dispositif des Conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre) permet à des startups de bénéficier d’aide à l’embauche d’un jeune doctorant dont les travaux de recherche effectués dans l’entreprise donneront suite à la soutenance d’une thèse. 

Aujourd’hui, le programme Cifre fait l’unanimité auprès des entreprises, des chercheurs et des laboratoires. C’est un des principaux leviers qui permet de favoriser les partenariats public-privé en recherche et développement. Mais c’est aussi un levier puissant pour favoriser l’emploi des chercheurs.

Les Cifre sont aujourd’hui financés à 100% par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation par le biais de l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).

Les Cifre contractualisent une alliance entre trois partenaires :

  • la startup qui propose à un doctorant un sujet de recherche qui deviendra l’objet de sa thèse
  • un laboratoire public qui assure l’encadrement de l’étudiant doctorant
  • le doctorant, un chercheur titulaire du grade de master

Les objectifs de ce dispositif sont multiples :

  • Permettre aux doctorants de travailler dans des conditions d’emploi scientifique
  • Participer au développement de la recherche dans le cadre d’un partenariat entre une entreprise et le monde académique

Enfin, le dispositif Cifre présentent des avantages pour chaque partie prenante :

  • Les doctorants peuvent travailler leur thèse dans le cadre d’un projet concret en entreprise et trouver plus rapidement un emploi
  • Les startups peuvent trouver des talents compétents et optimiser le temps consacré à la R&D
  • Les laboratoires de recherche peuvent proposer des voies professionnalisantes à leurs étudiants et trouver de réelles opportunités de mise en application concrète.
CIR : le crédit impôt recherche

Le crédit d’impôt recherche (CIR) est une mesure qui vise à soutenir la recherche et développement (R&D) des entreprises et startups, quels que soient leur secteur d’activité ou leur taille.

Une startup qui engage des fonds dans la recherche fondamentale et/ou le développement expérimental peut bénéficier du CIR grâce à une déduction de ses impôts sous certaines conditions. Le taux du crédit d’impôt recherche varie en fonction des montants investis.

Cependant pour en bénéficier, l’entreprise doit être soumise à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) et être imposée à partir de son bénéfice réel.

Pour bénéficier du CIR, vous devez remplir une déclaration via le formulaire Cerfa n°11081*19, à joindre à une déclaration de résultats. Ces documents doivent être adressés au service des impôts des entreprises (SIE) et à la Direction générale pour la recherche et l’innovation (DGRI) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

En savoir plus sur le Jeunes entreprises innovantes (JEI)

Une nouvelle startup qui investit dans la recherche et le développement (R&D) peut obtenir le statut de jeune entreprise innovante (JEI) ou de jeune entreprise universitaire (JEU). Ce statut lui permet de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux sous formes d’exonérations.

Pour devenir une jeune entreprise innovante (JEI), votre startup doit remplir plusieurs conditions :

  • Être une PME qui emploie moins de 250 personnes et qui réalise un chiffre d’affaires de moins de 50 millions ou avoir un bilan total inférieur à 43 millions
  • Pour bénéficier de l’exonération sociale, elle doit être fondée depuis moins de 8 ans 
  • Pour bénéficier de l’exonération fiscale, la startup doit avoir été créée depuis moins de 11 ans

Ensuite, les dépenses consacrées à la R&D doivent représenter au moins 15% de vos charges. Attention, le calcul de ce taux ne tient pas compte :

  • Des cessions d’actions ou d’obligations
  • Des pertes de change
  • Des charges engagées auprès d’autres jeunes entreprises innovantes

Le capital de la startup doit être détenu à 50% au minimum par une personne physique, une autre JEI, une association à caractère scientifique, un établissement public de recherche ou une société d’investissement.

Chez Quai Alpha, nous sommes persuadés que le monde de la recherche et celui des startups peuvent favoriser l’innovation sur notre territoire. Depuis de nombreuses années, nous mettons en place différentes actions pour favoriser l’émergence de projets co-construits par des startups et des laboratoires de recherche.

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet.

Author avatar
Martin Bouvron
Directeur et Chef de Meute @ Quai Alpha