Le fondateur idéal d'une startup n'est pas celui qu'on croit - Quai Alpha
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

Les statistiques montrent que le fondateur idéal d'une startup n'est pas celui qu'on croit

On s'imagine peut être le fondateur de startup d'une certaine manière. Mais le véritable profil-type du fondateur semble pourtant bien différent.

QuaiAlpha_illustration_profil_fondateur_startup_ideal

Quand des apprentis entrepreneurs pensent à un fondateur de startup, ils imaginent d’abord un reclus de grande école avec une idée brillante, beaucoup de passion à revendre et de temps devant lui pour lui permettre d’affronter les obstacles.

Pourtant, dans ce cas là, le cliché n’est pas vraiment représentatif de la réalité. Et même, certaines statistiques surprenantes sur les startups pointent dans la direction opposée en ce qui concerne les traits communs d’un fondateur de startup à succès.

👇

Pas le temps de tout lire ? Clique pour aller directement à la partie qui t’intéresse le plus :

Les fondateurs n’abandonnent pas leurs études

En moyenne, les fondateurs ne sont pas des enfants

Les fondateurs n'abandonnent pas leurs études

 

Tout d’abord, bien que le mythe de la personne qui arrête ses études pour lancer son entreprise soit encore tenace dans l’imaginaire culturel des startups grâce aux histoires de personnes comme Bill Gates, Steve Jobs ou encore Mark Zuckerberg, arrêter ses études pour lancer sa boîte est davantage une exception que la norme.

Une étude a montré que 95% des entrepreneurs avait au moins un diplôme équivalent BAC+3

Bien qu’il soit possible de lancer une entreprise et de lâcher ses études lorsque cette dernière gagne en succès et demande plus de temps, c’est un cas de figure très rare. La plupart des entrepreneurs ne commencent pas leur entreprise à l’université, et même ceux qui le font, n’ont généralement une entreprise et une activité suffisamment significative pour justifier un abandon de leur cursus.

En gardant à l’esprit que la plupart des projets de startup échouent à obtenir une traction suffisante, ce n’est généralement pas une bonne idée de suspendre sa scolarité afin de concentrer toute son attention à un projet de startup qui ne soit pas encore un business rentable.

 

Quai-alpha-pourquoi-creer-son-entreprise

En moyenne, les fondateurs ne sont pas des enfants

Même si l’histoire du « petit jeune prodigieux » ferait une bonne une pour les médias, c’est rarement le cas, puisque l’âge moyen des fondateurs de startup est de 39 ans. Cela ne veut pas dire que des jeunes en âge d’être étudiants ne font pas de bons fondateurs de startup. Au contraire, la période durant laquelle vous avez le moins de responsabilités (familiales notamment) est l’une des plus propices pour démarrer un projet plus risqué. Survivre à base de nouilles est une option plus facile à envisager quand la seule diète dont vous devez vous préoccuper est la votre.

Pourtant, cet âge a ses inconvénients : principalement un manque d’expérience professionnelle, et un manque d’accès à un important réseau et capital.

Une étude datant de 2018 révélait qu’un entrepreneur de 60 ans a 3 fois plus de chance de créer une entreprise à succès qu’un profil similaire à 30 ans. Et une personne de 40 ans aurait quant à elle 2,1 fois plus de chance qu’une personne de 25 ans. Trouver des fondateurs de moins de 30 ans est donc bien plus rare que l’ont ne pourrait le penser, ils sont aussi moins susceptibles de réussir.

Bien qu’il y ait une sorte de notion « romantisée » de la jeune génération plus en accord avec les dernières tendances, alors que la plus ancienne ne le serait pas forcément, il est questionnable de savoir s’il s’agit réellement d’un critère important quant à la réussite d’une entreprise.

Accéder à un réseau et à un capital est sans nul doute un avantage bien plus significatif, et les sexagénaires ont une avance d’une quarantaine d’années sur leurs collègues plus jeunes. C’est pourquoi trouver une figure, un mentor, un parrain, est une part importante de la réussite d’un projet pour tout entrepreneur débutant.

En résumé, si vous êtes à un stade plus avancé de votre vie, vous ne devriez pas vous restreindre et penser par exemple que le domaine de la tech n’est réservé qu’aux jeunes diplômés. Au contraire, les statistiques prouvent que vous avez une longueur d’avance sur eux.

Et si vous êtes vous même un entrepreneur débutant, vous ne devriez pas sous-estimé l’expérience. La meilleure chose que vous puissiez faire pour votre projet est d’y inclure des personnes expérimentés du domaine.

Author avatar
Tom Destaing
Content & Community Manager @ Quai Alpha