Les 5 modèles économiques les plus utilisés par les startups en 2022
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

Les 5 modèles économiques les plus utilisés par les startups en 2022

En tant que startup, il peut parfois être compliqué de trouver quel modèle économique adopter. Nous allons vous guider dans cet article.

QuaiAlpha_illustration_modele_economique

Le modèle économique, aussi appelé business model ou modèle d’affaires, est un des éléments incontournables de la réussite d’une startup ! C’est lui qui va donner la direction de l’entreprise et définir comment elle gagne de l’argent, quelles sont ses sources de revenus. Si le modèle économique est une brique incontournable d’un projet innovant, souvent les entrepreneurs le perdent de vue dans les premiers mois qui suivent le lancement.

Pourtant, il doit sans cesse être ajusté, affiné, voire réinventé pour s’adapter à la fois aux évolutions technologiques et aux transformations du marché. Les startupers doivent donc être parfaitement au clair avec les différents modèles d’affaires existant, de manière à choisir celui qui correspondra le mieux à leur business.

Pour vous permettre de choisir le bon, voici les 5 modèles économiques les plus utilisés par les startups en 2022. Ces exemples de business model successful ont été testés et éprouvés par des milliers de startups, dont certaines figurent aujourd’hui parmi les entreprises les plus influentes du monde.

👇

Qu’est-ce qu’un modèle économique ?

Le modèle économique d’une startup est le point de départ de toute la stratégie. Après l’innovation, c’est ce qui va permettre à une startup de se démarquer de la concurrence et de commencer à gagner de l’argent.

Dans la pratique, vous allez donc définir ce que vous allez vendre, à quels clients, avec quel objectif, comment et pour quel bénéfice ? Vous devez simplement décrire votre activité et votre modèle de manière détaillée en expliquant :

  • Comment allez-vous gagner de l’argent ?
  • Quels sont vos flux de revenus ?
  • Comment ce modèle entre en cohérence avec votre projet ?

Pour construire ce business model, l’entrepreneur doit débuter un important travail de réflexion, d’analyse et de projection pour répondre à ces 2 questions :

  • Votre offre répond-elle à un véritable besoin client ?
  • Avez-vous imaginé toutes les possibilités pour vous démarquer de vos concurrents ? Soit par votre innovation, soit par l’offre proposée, soit par la stratégie commerciale ?

Pourquoi choisir le bon modèle économique est-il essentiel ?

Il est essentiel de bien choisir son modèle économique pour positionner son offre de la meilleure manière face à la concurrence. Un business model adapté et ambitieux est aussi important que votre innovation et permet de créer une véritable valeur ajoutée à votre offre.

Sans modèle d’affaires, vous n’allez pas pouvoir vous projeter et anticiper les gains et le développement commercial de votre entreprise. Loin d’être figé dans le marbre, votre modèle économique va évoluer au fil des mois et des avancées de votre startup.

Quelle est l’utilité du business model ?

Choisir le bon modèle d’affaires permet de maximiser les chances de réussite de sa startup. Ce dernier aide à clarifier votre offre auprès de vos clients ou partenaires, grâce à une meilleure définition de votre segment de marché et de votre cible.

Un business model vous permet également de présenter de manière synthétique votre projet et votre stratégie auprès des banques et des financeurs. Le modèle d’affaires offre alors une lecture globale et concise de votre offre et de la valeur ajoutée de votre concept.

Les 3 piliers du business model

Avant d’examiner les modèles économiques les plus utilisés en startup en 2022, revenons sur les piliers indispensables d’un bon business model.

La proposition de valeur

La proposition de valeur est la solution proposée par la startup pour répondre à la problématique de ses clients. Cette dernière doit prendre en compte plusieurs éléments : différenciation de la concurrence, attributs de l’offre, bénéfices attendus, etc.

Cette promesse de valeur délivrée aux clients doit répondre aux questions suivantes :

  • Quel est le problème que vous essayez de résoudre ?
  • Qu’est ce qui rend votre innovation unique ?
  • Quel résultat concret et mesurable peut-on attendre de votre innovation ?

L’architecture de valeur

Une fois que vous avez défini votre proposition de valeur de manière claire, vous devez être capable de présenter votre innovation et votre offre à votre marché. Pour cela, vous allez décliner dans l’architecture de valeur tous les moyens à votre disposition pour développer cette dernière : site web, campagne marketing, équipe de vente, etc. En résumé, l’architecture de valeur explique comment la startup met en œuvre concrètement la commercialisation de la proposition de valeur.

L’équation du profit

L’équation de profit aide à mieux visualiser les différentes sources de revenus de votre startup. En les décomposant, vous allez pouvoir évaluer leur périodicité, le coût de chaque composante et leur pertinence au regard de votre proposition de valeur.

Les 5 business models favoris des startups en 2022

Le modèle freemium

Bien connu des startups digitales, le modèle freemium consiste à offrir certaines fonctionnalités de son innovation de façon gratuite. Puis à facturer un service premium avec des offres plus complètes. Ce sont ensuite les clients premium qui “financent” les clients gratuits.

De nombreuses licornes du web comme Avast, Canva ou Mailchimp utilisent ce modèle économique en 2022. Le leader de l’emailing marketing propose ainsi une offre gratuite avec des fonctionnalités limitées et un service facturé pour des clients qui ont des besoins plus complets.

La principale difficulté du modèle freemium, c’est la taille du marché visé. En effet, seule une toute petite partie des utilisateurs pourra être transformée en clients payants. Ensuite, il faut également trouver le bon équilibre entre les fonctionnalités gratuites et celles qui sont payantes. L’offre freemium doit être attractive pour capter une base importante, mais les fonctionnalités premium doivent l’être encore plus, pour réussir à convertir !

Il existe également une variante au freemium qui consiste à tester un logiciel gratuitement pendant une durée limitée. C’est le cas d’Ableton Live ou de la Suite Adobe par exemple…

QuaiAlpha_exemples_entreprises_freemium

Le modèle circulaire

Le modèle circulaire connaît un réel succès avec l’essor des startups à impact. Ce modèle d’affaires s’inspire de l’économie circulaire qui consiste à produire des biens et des services de manière plus durable, en limitant le gaspillage des ressources et la production des déchets.

Plutôt que de produire, acheter et jeter, on va réutiliser la ressource pour créer quelque chose de nouveau. Le jetable est alors considéré comme contre-productif et néfaste pour la nature. De nombreuses startups comme le Drive Tout Nu, Too Good To Go ou La Consigne GreenGo ont choisi ce modèle d’affaires pour créer leur business.

Le business model circulaire s’appuie sur de nouveaux modes de consommation et de production, où l’on privilégie l’usage responsable à la propriété. Ainsi, le consommateur n’est plus simplement le propriétaire du bien. Ce dernier est emprunté avant d’être réparé, revalorisé ou recyclé pour être réutilisé par d’autres.

SaaS (Software As A Service) : le modèle de l’abonnement

Depuis le leasing automobile ou informatique jusqu’à la location de licences ou de services SaaS, le business model de l’abonnement est présent dans tous les secteurs d’activité. Il connaît un engouement grandissant qui s’explique par le fait que les consommateurs sont prêts à payer à l’utilisation, plutôt que d’investir dans une solution complète.

Choisir l’abonnement présente de nombreux avantages pour les startups.  En transformant votre offre en service avec abonnement, vous allez pouvoir fidéliser et retenir plus facilement vos clients. Sur la durée, ce modèle permet de générer un chiffre d’affaires récurrent, ce qui explique sa popularité auprès des entrepreneurs.

La précommande

Popularisée par les plateformes de financement comme Ulule ou KissKissBankBank, la pré-commande est un modèle qui s’est largement démocratisé ces dernières années dans l’écosystème startup.

Pour produire avant la vente, les entreprises innovantes ont besoin de trésorerie pour financer les premières étapes de fabrication et créer du stock. Pour éviter la surproduction et adapter son stock à son marché, de nombreuses startups choisissent la précommande qui permet de lancer la production, une fois l’achat finalisé par le client. Ainsi, vous pouvez démarrer votre projet sans un gros investissement de départ.

Les campagnes Ulule ou KissKissBankBank sont très populaires sur les réseaux sociaux et recueillent de nombreux soutiens. Plusieurs startups ont lancé leurs produits de cette manière, c’est le cas des Others pour créer leur magazine outdoor, ou encore de la startup Vaonis pour financer la production de son télescope connecté.

Le marketplace

Depuis plusieurs années déjà, les marketplaces connaissent un développement à grande vitesse que ce soit en C2C, en B2C ou en B2B. Parmi les poids lourds du secteur, on pense notamment à AirBnb, Amazon ou encore LeBonCoin qui sont aujourd’hui des entreprises mondiales ayant connu une croissance record.

Le succès de la plateforme Back Market est un excellent exemple de l‘engouement pour ce type de modèle économique. Cette start up surfe sur deux volets : une plateforme de mise en relation entre vendeur et acheteur, mais aussi une initiative vertueuse pour la planète qui valorise le reconditionné plutôt que le neuf.

En bref : les autres modèles économiques des startups

  • Le modèle économique classique : le modèle économique le plus connu qui se concentre sur la distribution.
  • Le « low cost », un modèle d’affaires qui consiste à réduire au maximum les coûts, en proposant des tarifs attractifs qui permettent de cibler une clientèle plus large. Cette stratégie par les prix bas est généralement la promesse d’un service ou d’un produit simplifié au maximum.
  • La désintermédiation qui place le fabricant dans une relation directe avec ses clients. Ce modèle d’affaires vise à réduire de manière drastique le nombre d’intermédiaires dans le circuit de distribution du produit.
  • Le financement par contrats publicitaires ou via des régies publicitaires internet.
  • Les enchères : un business model qui consiste à fixer le tarif d’un produit ou d’un service en fonction de la demande. Ebay est le parfait exemple de ce modèle économique.
  • Le cashback qui consiste à faire bénéficier ses clients d’un remboursement via des remises et des promotions chez des entreprises partenaires. Cette technique marketing est très présente dans l’univers du commerce en ligne.
  • Le modèle de l’imprimante, de l’appât et de l’hameçon, un modèle qui incite à l’achat en proposant un produit à un tarif très attractif, pour ensuite proposer des produits dérivés ou des accessoires complémentaires afin de pouvoir l’utiliser. Par exemple Nespresso avec sa machine offerte et ses dosettes à prix élevé.

Vous vous posez des questions sur votre business model ? Vous souhaitez être conseillé et accompagné dans votre projet de création de startup ? Venez en parler avec l’un des membres de l’équipe de l’incubateur Quai Alpha.

Author avatar
R-A Rabla