Pourquoi investir davantage dans le contenu long format ? - Quai Alpha
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

Pourquoi les référenceurs doivent-ils investir davantage dans le contenu long format (et comment s'y prendre) ?

Définir une stratégie de contenu n'est pas toujours évident. Dans cet article, on vous explique pourquoi le contenu long est sous-estimé.

QuaiAlpha_illustration_contenu_long_format

Du contenu au format plus long peut être parfois obscurci et remplacé par d’autres formes qui pourraient sembler plus intéressantes ou engageante visuellement. On le voit tout le temps dans des articles de blog, des études de cas, ou encore sur Twitter : le contenu énorme et flashy est ce vers quoi notre attention se dirige. Bien entendu, avec les bonnes ressources et la bonne expertise, vous pouvez faire les deux. Mais il est difficile de le faire sur le long terme.

La vérité est que la valeur du contenu long ne devrait pas être ignorée, car il peut apporter à une entreprise :

  • Du trafic
  • Augmenter la crédibilité de la marque
  • Ajouter de la valeur à un site
  • Générer des liens et développer sa marque

Jetons un oeil à cette méthode de création de lien, pourquoi est-ce qu’elle fonctionne, et comment la mettre en place avec succès.

👇

Pas le temps de tout lire ? Clique pour aller directement à la partie qui t’intéresse le plus :

Pourquoi est-ce que le contenu long fonctionne bien

Comment rédiger du contenu long ?

Conclusion

Pourquoi est-ce que le contenu long fonctionne bien

Il existe de multiples raisons pour lesquelles le contenu long peut bien fonctionner pour une entreprise, et les marques les utilise rarement toutes. Il nous arrive souvent de ne penser qu’à écrire du contenu « actuel », que l’on en oublie le travail plus long-termiste pouvant également apporter des bénéfices.

Voyons quelles sont ces raisons prouvant que le contenu long peut fonctionner, et comment en tirer le meilleur.

Il est facile à parcourir et à comprendre pour Google

Le contenu long-format rédigé est très facile pour Google, et les autres moteurs de recherche, à parcourir. C’est même un constraste saisissant quand on le compare à d’autres contenus plus complexes comme de la visualisation de données ou des infographies interactives. Bien que ces derniers puissent être beaux, ils sont difficiles à parcourir et à comprendre pour Google, puisque leur mise en forme rend les informations plus visuelles que textuelles, chose que des moteurs de recherche peinent à interpréter.

Cela peut avoir un impact dans deux domaines :

    1. Le potentiel pour un contenu visuel ou interactif de bien se classer dans les résultats organiques de recherche. Si Google ne peux pas comprendre le contexte d’une page, il est bien plus difficile (mais pas impossible) pour elle d’atteindre son potentiel de classement
    2. La valeur de votre site de manière globale est réduite car vous y ajoutez des pages que Google ne serait pas en mesure de comprendre entièrement

Si l’on contraste cela avec du contenu long, bien plus facile à comprendre pour les moteurs de recherche, on peut voir comment cela peut être une réelle valeur ajoutée d’un point de vue de la recherche organique.

Vous pouvez cibler un ensemble de mots-clés et générer du trafic organique

Au-delà du fait qu’il est facile à parcourir, le contenu long vous permet de cibler un large panel de mots-clés et de sujets. Cela veut dire qu’il est possible pour votre contenu d’être classé et de générer du trafic sur une plus longue période. Bien que le SEO n’est plus aussi simple et accessible qu’il ne put l’être auparavant, et que vous ne pouvez plus juste mettre des mots-clés aléatoirement ça et là et espérer voir votre contenu être bien classé, la recherche de mots-clés est encore très en vogue et doit être intégrée au processus d’écriture et au parcours de l’acheteur.

Contrairement au contenu « court », le contenu long peut cibler des mots-clés sur un pan de sujet entier, augmentant ainsi votre potentiel classement et audience. Vous pouvez intégrer plusieurs titres et sections pour ce faire.

Avec Google implémentant des changements aidant les utilisateurs à accéder directement à certaines sections d’une page, ajouté à leur nouvelle manière de lire et de comprendre les passages spécifiques d’une page, il est possible de couvrir une plus grande variété de sujets au sein d’un même sujet long afin de générer du trafic.

Le contenu long est parfait pour se plonger plus profondément dans un sujet et, si vous êtes chanceux, les chances qu’un petit détail comme cela soit mis en avant par Google augmentent, signifiant alors que votre trafic organique potentiel augmente lui aussi.

Le contenu long peut attirer des liens et devenir de la matière référentielle

L’autre avantage, souvent ignoré, d’un contenu long qui se classe bien est qu’il peut attirer plus de liens en provenance d’autres sites. C’est parce que les rédacteurs, bloggeurs et journalistes seront souvent à la recherche de sources à référencer dans le contenu qu’eux même produisent. Et si votre contenu est bien classé, il pourrait figurer parmi leurs choix.

C’est particulièrement vrai si votre contenu intègre des points de données ou des statistiques qui peuvent être citées par d’autres rédacteurs. Cela met davantage votre marque en avant dans un premier temps, et dans un second temps, les liens générés peuvent également aider votre référencement organique, car les liens sont également une part très importante du SEO.

Le contenu long peut être florissant et mis à jour régulièrement

Si vous le planifiez efficacement et que votre sujet est « sans fin », le contenu long est souvent très facile à mettre à jour et à ressortir encore et encore. Par exemple, si vous faites une étude sur un sujet clé de votre industrie en 2022, il sera souvent totalement plausible de mettre à jour ce contenu en 2023 avec de nouvelles informations et données. Ce n’est pas toujours aussi simple lorsqu’il s’agit de la production de contenu visuels ou vidéos, où les ressources de production peuvent être plus importantes et chères à modifier.

À chaque fois que vous modifier ce contenu long, vous avez alors l’opportunité de le mettre à nouveau en avant de générer du trafic à nouveau sur votre page. Cela vous aidera également à devenir un leader d’opinion sur ce sujet, puisque des visiteurs deviendront de plus en plus familier avec le fait que vous leur fournissiez des informations à ce sujet chaque année.

En faisant cela, vous aidez également à consolider tous les partages, les liens et les résultats de recherche organiques qui ramèneront toujours sur la même page, mais mise à jour, plutôt que de construire du neuf où tout le travail de SEO serait à refaire.

Le contenu long peut contenir des petites histoires et différents points de vue

Si vous travaillez pour une marque ou dans une agence qui possède une équipe dédiée aux Relations Publiques, ils vous adoreront si vous adoptez cette méthode.

Du contenu long vous permet de façonner votre histoire sous différents points de vue qui peuvent être utilisés à des fins promotionelles.

D’un point de vue « Relations Publiques », cela signifie que vous avez dès lors plusieurs manières de promouvoir un seul contenu. Cela vous donne non seulement plus de sites que vous pouvez potentiellement viser, mais cela réduit également le risque d’échec de votre contenu, puisque si l’un des angles abordé ne fait pas mouche, vous en aurez d’autres sous la main pour parvenir à vos résultats.

Comment rédiger du contenu long ?

Maintenant que nous avons vu les raisons qui font que le contenu long peut aider votre marque, voyons quels sont les points clés dont se souvenir si vous ou votre équipe souhaitez créer ce genre de contenu.

Accordez-vous sur les sujets centraux sur lesquels vous voulez écrire

Commencez avec les bases : sur quel sujet souhaitez-vous écrire ? Il peut être facile de s’écarter du sentier au fil des sessions de brainstorm, et même si faire des liens entre différentes idées n’est pas une mauvaise chose, vous devez être en mesure de vous concentrer sur des sujets qui suivent cette structure :

1. Sur quel sujet avec vous la crédibilité suffisante pour en parler ?

Quels sont les connaissances collectives, la sagesse et l’expérience de votre entreprise ? Quels sont les sujet sur lesquels vous pouvez parler de façon crédible là où personne d’autres (ou peu d’autres) le peuvent ? La chose à éviter est avant tout d’aborder des sujets qui s’éloignent trop de ce que votre marque fait. Si quelqu’un vous lit et se demande « Pourquoi parle-t-elle de cela ? », alors vous avez peut être un problème.

2. Quel sujet parlera à votre audience ?

Pensez aux sujets que votre audience veut lire et sur lesquels ils veulent apprendre. Quels problèmes et challenges ont-ils sur lesquels vous pouvez leur donner des solutions. Mettez-vous à leur place et demandez-vous quel genre de contenu ils s’attendent à trouver en visitant votre site.

3. Pour quoi souhaitez-vous être reconnu ?

Finalement, pour quels sujets voulez-vous que votre entreprise soit reconnue ? C’est une question importante puisque vous pourriez avoir des sujets qui parlent à votre audience, ou sur lesquels vous êtes crédible, mais voulez-vous en parler ? C’est important si votre entreprise est en train de changer se propre perception ou si elle cherchede nouvelles zones à explorer ou une nouvelle ligne de produits.

Quelle est la bonne manière de faire ?

Il se pourrait que le contenu long ne soit pas la meilleure manière de faire pour vous spécifiquement. La pire chose que vous pourriez faire serait de dire « Je veux produire des articles de 5000 mots » ou « Je veux faire des vidéos », parce que vous forcerez votre idée dans ce format alors que ça pourrait ne pas être la façon la plus adaptée de communiquer votre message.

Une bonne manière de savoir si du contenu long conviendrait à votre idée est de planifier la structure de ce dernier. Vous aurez très vite une idée de ce que vous voulez dire, et si cela se divise en différents points et angles d’approche qui restent dans le sujet de départ, alors le contenu long est peut être bien la meilleur outil.

De plus, mettez-vous une nouvelle fois à la place de votre audience et demandez-vous si du contenu long est ce qu’ils attendent de votre part s’ils cherchaient des informations sur tel sujet. Ou s’attendent-ils à du contenu plus court ? Est-ce un sujet qui mérite tant de développement ?

Analysez l'existant

En développant le point précédent, vous devez vous assurer de bien connaître l’existant, et en particulier ce que Google affiche en page un de ses résultats de recherche. Google est très bon pour comprendre ce que ses utilisateurs recherchent, et va « construire » sa page de résultat en réponse à leurs attentes.

Pendant vos recherches, prêtez attention à ce que Google vous affiche en page un : cela peut être un mix de résultats e-commerce, du contenu court, du contenu long, des vidéos, des papiers de recherche etc… Demandez-vous si votre contenu long serait à même de trouver sa place sur cette page parmi les autres résultats.

Bien que vous ne vouliez pas forcément correspondre trait pour trait à ces derniers, cela vous donne une bonne indication du genre de pages que Google classera lors de la recherche de tel ou tel mot-clé.

De plus, vous devez être en mesure de jauger si vous êtes capable de produire un contenu qui sera un cran au dessus de ce que l’on trouve sur cette page un. Si vous regardez ces résultats et constatez que le travail a déjà été correctement fait, vous voudrez alors peut être vous concentrer sur une autre zone, ou bien chercher de nouvelles manières d’étendre le sujet pour y apporter une nouvelle valeur ajoutée.

Évaluez vos ressources

Vouloir créer ce genre de contenu est louable, mais êtes vous actuellement capable de le produire ? Avez-vous dans votre équipe des rédacteurs, éditeurs ou designeurs doués qui peuvent prendre cette idée et l’exécuter parfaitement ? Êtes-vous capable vous même de le faire ?

Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas la fin du monde, mais vous devrez alors peut être aller chercher d’autres spécialistes extérieurs en freelance pour vous assister. La chose la plus importante est d’être honnête sur ce que vous et votre équipe êtes capable de produire. Si vous avez besoin d’un spécialiste, n’ayez pas peur et trouvez-en un : votre produit final n’en sera que meilleur.

Conclusion

Pour résumer, la valeur d’un contenu long est simple : cela peut ajouter de la valeur à votre marque de bien des manières, dont certaines ne sont pas immédiatement décelables, mais dont vous avez désormais un meilleur aperçu. Ces informations devraient vous permettre de prendre avantage de ce genre de productions et ainsi améliorer vos créations.

Finalement, on en revient toujours à la qualité de l’idée et la manière dont vous la mettez en oeuvre. Une exécution parfaite ne rattrapera sans doute pas une mauvaise idée, tandis qu’une bonne idée n’obtiendra pas l’attention qu’elle mérite si elle est mal mise sur pieds. Concentrez-vous sur ces deux points, et tout le reste vous semblera bien plus simple.

Author avatar
Tom Destaing
Content & Community Manager @ Quai Alpha