Quelques exemples de produit minimum viable - Quai Alpha
Incubateur
Martin BOUVRON
m.bouvron@vosges.cci.fr
+33 6 16 15 96 32
Studio
Louis HOBLINGRE
l.hoblingre@vosges.cci.fr
+33 7 64 26 67 81

6 exemples de produit minimum viable

Un produit minimum viable (MVP) permet de lancer un produit avec un petit budget et de la tester. Découvrez ces grandes marques qui ont décollé grâce à cette méthode

Quai-alpha-6-exemples-mvp

Le concept du produit minimum viable (MVP), l’un des piliers du lean startup, n’est pas nouveau. En effet, nombreuses sont les entreprises qui connaissent aujourd’hui de retentissants succès planétaires qui l’ont utilisé.

N’aimeriez-vous pas connaître quelques-unes d’entre elles et apprécier comment elles ont su exploiter ce concept au processus itératif ? Si oui, découvrez avec nous six exemples de MVP qui vont certainement mieux vous parler et vous inspirer dans la création du parfait produit dans votre startup.

👇

Produit minimum viable exemple d’Instagram

Bien plus qu’une application de partages de photos et vidéos, Instagram est aujourd’hui une puissante plateforme sociale. Dès le début du projet, l’application était simplement un outil de partages de photos et de vidéos. Ce n’est que progressivement que d’autres formats de contenus lui ont été ajoutés, notamment les IGTV, stories et les réels.

Le besoin s’étant fait ressentir, plusieurs autres fonctionnalités lui ont été ajoutées avec le temps, comme la messagerie instantanée. Il en est de même des boutiques avec des fiches produits que peuvent aujourd’hui y intégrer les marques qui utilisent Instagram.

Produit minimum viable exemple d’AdWord Express

AdWord Express, la version simplifiée d’AdWords. Il s’agit d’un outil qui permet de générer automatiquement des textes publicitaires pour les clients. Même si lors de son lancement, il semblait reposer sur un processus de génération automatique de textes, ce n’était pas réellement le cas.

En effet, c’était un produit qui fonctionnait grâce à un back-end constitué d’étudiants qui étaient très rapides au clavier. Ils étaient donc en mesure de saisir expressément les textes des annonces pour que ces derniers puissent être envoyés. Ce n’est qu’après que le test s’est révélé être un franc succès que l’ensemble du processus de génération de textes publicitaires a été automatisé.

Produit minimum viable exemple de Facebook

L’application Facebook d’aujourd’hui est très loin de ce qu’était sa première ébauche pensée et conçue par Mark Zuckerberg. C’est l’exemple phare même du produit minimum viable. En effet, le géant des médias sociaux n’était autrefois qu’un annuaire universitaire qu’utilisaient exclusivement les étudiants de Harvard. Très vite, il s’est avéré utile et d’autres universités ont commencé par l’utiliser. Il n’a pas fallu longtemps pour que Facebook devienne un phénomène mondial.

Si autrefois il s’agissait d’un simple support sur lequel les utilisateurs pouvaient avoir un profil simple et se connecter avec d’autres personnes, notamment leurs camarades, Facebook est aujourd’hui un outil puissant de communication et de marketing. La pléthore de fonctionnalités qu’il regorge maintenant s’y est ajoutée progressivement en fonction des tendances du marché et des habitudes de connexions dynamiques.

QuaiAlpha_social_networks_mobile

Produit minimum viable exemple de Groupon

Énorme plateforme opérant aujourd’hui dans plusieurs pays, Groupon a connu des débuts plus modestes en implémentant le concept du produit minimum viable. Les réductions et les coupons étant très en vogue dans les années 90, Groupon a eu l’originale de regrouper les coupons en un seul endroit afin d’aider les acheteurs à trouver plus facilement les meilleures offres.

Groupon a fait tout le contraire de la majorité des startups qui ont investi du temps et de l’argent dans la création d’un site internet sophistiqué et la signature de partenariat avec des vendeurs et détaillants. Il a simplement mis en place un site web simple sur lequel doivent s’abonner les visiteurs. Ces derniers reçoivent en retour par mails des coupons au format PDF.

Grâce aux revenus générés, Groupon a progressivement développé son back-end et son système de bons de réduction. Précisons qu’en 2011, l’année de son introduction en bourse, il était l’entreprise américaine la plus côté après Google.

Le site internet initial qu’a conçu Groupon constitue l’un des meilleurs exemples de MVP qui peut inspirer les entrepreneurs ou startupeurs qui veulent faire des tests produits avec le moins de tracas possible.

Produit minimum viable exemple d’Amazon

Ce que la plupart des gens savent d’Amazon, c’est que c’était au tout début une librairie en ligne. Ce que vous ignorez certainement, c’est qu’au départ, Jeff Bezos a créé une liste constituée de 20 produits pouvant être commercialisés sur le web. Il a réduit cette liste à 5 produits qu’il considérait être les plus prometteurs. On y retrouvait les logiciels, les disques compacts, les vidéos et les livres. Finalement, se fondant sur la forte demande mondiale de livres à bas prix, il a choisi de vendre des livres.

Ainsi, il a mis en place un site web basique. Il s’agissait juste d’un catalogue de livres et rien d’autre. C’est lorsqu’il y a une commande qu’Amazon effectuait l’achat auprès du distributeur pour l’envoyer au destinataire. Itération après itération, Amazon s’est intéressé à d’autres produits. D’un entrepôt minuscule, l’entreprise possède aujourd’hui des centaines de points de stockage. Son site web s’est également amélioré et personnalisé. D’après Forbes, Amazon occupe le troisième rang parmi les plus grands détaillants au monde.

Produit minimum viable exemple de Zalando

Magasin de vente de chaussures florissant aujourd’hui, Zalando a connu des débuts très modestes. Ici aussi, c’est grâce au concept du produit minimum viable que ce magasin a réussi son pari et battre la concurrence.

Zalando a été créé en 2008. Il était nommé à l’époque Ifansho. La première vitrine lancée était constituée de photos de chaussures. Aucun autre dispositif n’était mis en place. Lorsqu’une chaussure était commandée, un employé se mettait immédiatement en route vers le magasin approprié pour l’acheter, le mettre dans la boîte avant de l’expédier au destinataire. L’entreprise n’exploitait même pas encore les fonctionnalités des e-boutiques. Elle ne disposait pas non plus d’entrepôts.

Ce n’est qu’après avoir validé que Zalando a amélioré tout son process et s’est transformée en une entreprise qui vaut désormais des milliards de dollars.

Des exemples de produit minimum viables sont légion. Dropbox, Buffer, Uber, Instacart, Spotify sont d’autres exemples de MVP. Ils prouvent tous que vous pouvez, vous aussi, transformer votre idée startup en entreprise d’envergure si vous exploitez convenablement le concept du produit minimum viable.

Vous pensez que votre projet a du potentiel ? Contactez notre équipe

Author avatar
Martin Bouvron
Directeur et Chef de Meute @ Quai Alpha